...
Exemple

01 décembre 2019

🎄 Un des derniers nĂ©s des Amphora: le Kentucky Blend


AprĂšs le Virginie et le Burley, qui s'ajoutent Ă  de nombreux classiques comme le Full, l'Original et une gamme de mĂ©langes aromatiques, voici le Kentucky Blend. Amphora a Ă©galement lancĂ© rĂ©cemment un English Blend. 

À ce jour, l’Amphora Kentucky Blend qui nous intĂ©resse n'est pas encore distribuĂ© en Europe, l'entreprise danoise ayant d'abord servi le marchĂ© amĂ©ricain, puis russe. Nul doute qu'il arrivera  plus prĂšs de chez nous prochainement, d'abord en Allemagne et au Danemark.


L'Amphora Kentucky Blend est un mélange de virginia et de kentucky, ce dernier étant un tabac torréfié. D'aprÚs le fabricant, la part de kentucky est plus importante que celle du virginie, ce qui se perçoit nettement à froid: si l'on sent de loin un parfum de pain d'épice, c'est l'odeur du feu de bois qui l'emporte quand on approche les brins des narines. Des brins marrons foncés pour la plupart, qui sont quelque peu agglomérés, ready rubbed, presque sous forme de broken flakes. Tout ça est déjà bien appétissant.


En ayant Ă©tĂ© bien aĂ©rĂ©, son allumage se fait en deux ou trois temps. DĂšs le dĂ©but, apparaĂźt la saveur profonde du kentucky: un mĂ©lange de noix et de bois, dont la constance est parfaite jusqu'en fin de fourneau. Il a quelque chose du 1792 Flake de Samuel Gawith. Le virginie n'apparaĂźt qu'en soutien. Le tout est puissant, pas du tout aromatisĂ©: c'est un pur tabac, dĂ©licieux, mais qui peut dĂ©router. Il faut le fumer le plus doucement possible. C'est vrai pour tous les tabacs, mais plus important encore pour un mĂ©lange aussi corsĂ©, qui exhalera une saveur proche du cigare si on le fume par petites bouffĂ©es, mais deviendra Ăącre voire agressif si on l'Ă©chauffe avec excĂšs. Mieux vaut avoir Ă  rallumer sa pipe que vouloir maintenir la combustion Ă  tout prix.

Une nouvelle fois, le fabricant Mac Baren a rĂ©ussi son coup: proposer un tabac franc, sans tergiverser, permettant d'apprĂ©cier un type de mĂ©lange naturel pour ce qu'il est. Si vous ne savez pas ce que donne en bouche un "dark fired kentucky", vous en aurez le cƓur net. En y allant piano.

N.S.


VUES

13 commentaires :

Gilmieug a dit…

La "puissance douce" du kentucky ! Hop, j'appelle mes amis américains.

Charly a dit…

Appétissant. Merci pour ce test Nicolas.

Alain a dit…

C'est bien dommage une nouvelle fois qu'un tabac fait à quelques centaines de kms de chez nous ne soit pas distribué en France.

Guy a dit…

Merci pour ce test. On le trouve encore pas en Europe mais je guette son apparition. De plus en plus je fais partie des fumeurs qui aiment les tabacs naturels.

D.P. a dit…

Cet Amphora est-il comparable aux semois et aux Caporal, qui contiennent aussi du Dark Fired Kentucky ?

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

A mon sens, il est assez différent des "bruns" français ou belges. Plus puissant, s'approchant davantage de certains Samuel Gawith ou de l'Orlik Dark Fired Kentucky (ce dernier étant encore plus fort).

ThĂ©odog a dit…

A fumer aussi dans cette catégorie, le HH Old Dark Fired de Mac Baren.

Fumeur de pipe du Havre a dit…

Bonne nouvelle, j'ai hĂąte de le gouter. Merci pour ce test Nicolas

BenoĂźt a dit…

Parfaitement d'accord avec ce qu'Ă©crit Nicolas.

Au nez, c'est en effet le bois qui domine, le bois de cĂšdre.
En bouche, crémeux, rond et "sec"/boisé à la fois, goûteux.
Sa combustion est lente, réguliÚre et nous assure un bel équilibre jusqu'en fond de bol : une vraie réussite.

MĂȘme si j'aime beaucoup le Old Dark Fired de McBaren (plus Burley), mon maĂźtre Ă©talon en matiĂšre de Kentucky est le Lakeland Dark de Samuel Gawith.
Concernant celui-lĂ , je pourrais le dĂ©crire avec les mĂȘmes mots que l'Amphora, mais en superlatif.

En ce sens, le Kentucky Amphora est sans doute plus facile Ă  aborder, en tout cas davantage et sans problĂšme un "all day".
Plus consensuel, ce qui n'est en rien pĂ©joratif, simplement parce que le Kentucky est, Ă  mon sens, peut-ĂȘtre le tabac le plus complexe Ă  aborder : complexitĂ© cachĂ©e sous une apparente, et bien rĂ©elle aussi, rusticitĂ©.

ps : curieusement, c'est à partir du troisiÚme bol que j'ai pu l'apprécier vraiment.

Anonyme a dit…


Faut ĂȘtre prudent avec les tabacs Mac- Baren , il a bien ruinĂ© le St. Bruno .
Quand à la gamme Amphora c'est bien fade tout ça époque Douwe Egberts , Suchards, Imperial Tabacco juste un peu mieux l'Afa et un autre en paquet vert de chez Douwe - Egberts = Cavendish rapé coupe large .

Anonyme a dit…


Pas que le St. Bruno tout les scaferlatis Francais Ă  part le superieur bleu complĂ©tement dĂ©lavĂ© , sans saveur sans gout ....mĂȘme la fumĂ©e est banal.

Alain a dit…

Tous goûts sont dans la nature mais au contraire, je trouve que les Scaferlatis se sont amélioré depuis la reprise par Mac Baren.

Charly a dit…

VoilĂ  au moins un essai de tabac qui ne se conclut pas par :"c'est un bon tabac, Ă  ne pas fumer tous les jours, mais j'y reviendrai de temps en temps" ou "c'est un tabac pas exceptionnel mais facile Ă  fumer au quotidien".