...
Exemple

10 juillet 2021

► Deux adresses à Vienne et un tabac autrichien traditionnel


En séjour à Vienne, en quête de bonnes adresses pour les tabacs et les pipes, deux magasins s'imposent dans le centre historique de la capitale autrichienne: Mohilla et Cigarren & Tabak.

L'agglomération de Vienne offre une poignée de beaux magasins dédiés aux pipes et aux cigares. Mais dans le coeur de la ville, le plus touristique, vous tomberez aisément sur deux boutiques qui vous permettront de rapporter, par exemple, quelques boîtes ou quelques blagues à des prix qui sont, actuellement, parmi les plus bas d'Europe. Eh oui, la vie est chère à Vienne, mais pas pour le tabac. 

Le plus ancien, Cigarren & Tabak (Am Hof, 5) est un Tabak Trafik, nom donné aux nombreux bureaux de tabac, dont la plupart ne vendent que des cigarettes. Celui-ci en est une version améliorée qui fait une large place aux cigares et aux mélanges pour pipe. dans cette petite échoppe familiale toute en longueur, la propriétaire  quand je lui ai parlé de mon goût pour le tabac authentique   m'a aimablement conseillé le Land Tabak, mélange traditionnel autrichien, un peu comme l'est notre Caporal (voir test plus bas).


Dans cet adorable magasin, on trouve également et bien évidemment des tabacs connus sur le plan international, comme les Mac Baren, Amphora, Peterson et Wellauer. Mais chez Cigarren & Tabake, pratiquement pas de pipes. Encore une fois, c'est un bureau de tabac, où l'on peut d'ailleurs acheter des cigares de Cuba et de Toscane.

À quelques centaines de mètres (Kohlmarkt, 6), le magasin Mohilla, plus moderne, est autant une adresse pour les pipes (des rangées de vitrines en présentent un bel assortiment) que pour les mélanges. Comme souvent en Autriche, les vendeurs sont accueillants et prêts à s'enquérir de vos préférences. Devant l'éventail des possibilités, j'ai fait le plein d'Amphora Kentucky et de Peterson Sherlock Holmes. 

Certains se rappellent avec nostalgie la magnifique maison Ostermann entièrement consacrée aux pipes qui, hélas, a fermé définitivement il y a quelques années.

En périphérie, accessibles en métro, existent plusieurs beaux établissements non visités cette fois-ci, car vraiment éloignés du centre: Tabakfachgeschäft Thomas Schober (dans l'ouest), Tabakfachgeschäft Klaus Fischer (dans le sud-ouest, près de Schönbrunn) et Tabakfachgeschäft Christian Cink (dans le sud). 
Nicolas


LE LANDTABAK, UN CLASSIQUE AUTRICHIEN


Le "tabac du pays", populaire et bon marché, est fumé surtout par les gens âgés, m'a-t-on dit. Il est parfois comparé à nos tabacs bruns français (du type Caporal), belges (les semois) ou italiens ( Comune, Italia ou Forte, de Toscane). De nos jours, il est fabriqué par la firme internationale JTI Group, selon la recette traditionnelle autrichienne, et n'est vendu qu'au pays de Stefan Zweig. 
Conditionné en pochette de 40 grammes, le Landtabak serait un assemblage de virginie, orientaux, burley et kentucky. Et surtout, sans aucun arôme ajouté, ce qui se confirme à l'ouverture de la blague, où sont enchevêtrés des brins aux teintes allant du beige clair au marron foncé, plutôt secs et de coupe moyenne.
Ce mélange est clairement l'un des plus naturels qui soient. À froid, il sent le thé... Au fumage, sa puissance assez prononcée n'altère pas la saveur de ce qui m'apparaît comme un assemblage dans lequel le burley domine légèrement et où les orientaux apportent une touche épicée, mais pas sucrée. 
Fumé lentement, avec peu de rallumage, il dégage donc un léger goût de noix, relevé d'un arrière-plan légèrement poivré, pour une teneur en nicotine qui semble relativement haute. Ce Landtabak n'est pas d'une grande sapidité; n'attendez pas de subtilité particulière, comme dans les Caporal, le Saint-Claude ou bon nombre de semois, dont beaucoup apprécient la pointe grillée. Là, nous sommes en terrain plus neutre. Peut-être y a-t-il néanmoins un peu de tabac boucané, comme me le dit Benoît, un fumeur averti, qui a également testé ce mélange autrichien.
S'il faut faire une comparaison avec un tabac "bien de chez nous", on peut le considérer comme proche du 1637 de Traditab, simple et corsé, avec des effluves voisins de ceux d'un bon cigare.


VUES

8 commentaires :

Benoît a dit…

Les premières bouffées m'ont parues assez âcres, ne laissant rien présager de bon.
Après ça s'arrange, pour parvenir au descriptif de Nicolas : pas, ou si peu, de personnalité, pas mauvais non plus.

Je ne crois pas ce mélange torréfié, mais en revanche je lui trouve une saveur boucanée qui le rapprocherai du 1637, peut-être aussi du Saint-Claude : vagues parentés et en beaucoup moins savoureux que les deux cités à titre de plus ou moins pertinente comparaison.

Bref, si j'étais autrichien je n'en fumerais pas et je ferais le voyage en sens inverse pour acheter en France du 1637 ou du Saint-Claude (surtout ce dernier), comme quoi la vie du fumeur de pipe est devenue bien compliquée !

Jack a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jack a dit…

Merci Nicolas pour ton reportage autrichien. Si je passe par l’Autriche je ne manquerai pas de goûter le tabac régional.
Jack

Michel a dit…

Merci Nicolas pour ce reportage Je n'ai malheureusement pas le plaisir de connaître ce pays mais ça fait envie

Matt a dit…

Merci pour ce beau reportage viennois, Nicolas.

@ Michel : le problème de Vienne, c'est que lorsqu'on y est parti une fois,
on a envie d'y retourner...

Je me demande s'il n'existe pas des sortes de "vallées de la Semois" en Autriche.
Cela ne me surprendrait pas dans ce pays qui a su préserver ses traditions.
Voici un lien intéressant qui le laisse penser.
Il est question d'un tabac 100% autrichien, naturel et sans additif et la famille
qui le produit porte un nom prédestiné (Rauch) même si la vigne, les vins et les
spiritueux semblent constituer leur activité principale. La propriété est située
à 200 km environ au sud de Vienne :
Tabac autrichien Rauch

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Merci, Matt, pour ce lien intéressant ! Encore une curiosité à explorer.

« Le tabac à pipe Rauch est fabriqué à partir de tabac 100% naturel, sans additifs et il est cultivé en transformé en Autriche.

Le tabac à pipe Rauch dégage une odeur agréable de miel de forêt, de réglisse, de fleurs des prés et développe un arôme doux et légèrement épicé lorsqu’il est fumé.

Le prix de vente au détail par sachet de 30 grammes est de 9,00€ TTC ».

La Hyène a dit…

Merci pour ce reportage. L'Autriche, mon pays préféré....Quant aux Tabacs Rauch, cela donne vraiment envie.

Bertrand Semois a dit…

Formidable reportage. Merci Nicolas. Et j’ai envie de goûter le Land tabak !