Exemple

09 avril 2017

► Le tabac 1637, cinq ans après


http://www.pipegazette.com/2017/04/le-tabac-1637-cinq-ans-apres.html


Rencontré vendredi dernier dans ses locaux du centre-ville de Tonneins (Lot-et-Garonne), Jérôme Duffieux, le directeur de Traditab, garde une énergie communicative. Il règne dans cette PME un esprit de start-up, avec des salariés à la moyenne d'âge très jeune et un travail en open space.  
Pourtant, vendre du tabac entièrement made in France ne se fait pas sans difficultés administratives et financières. La dernière en date: une toute nouvelle cotisation sociale (de 5,6%) sur le chiffre d'affaires des fabricants, créée le 1er janvier dernier. Ce à quoi se sont ajoutées simultanément une forte hausse de la fiscalité sur le tabac à rouler et une augmentation de la rémunération des buralistes Jérôme Duffieux considérant cette dernière comme légitime. Problème: l'État français n'a autorisé une augmentation du prix de vente au détail que le 20 février. Un différé difficile, voire impossible à encaisser pour une petite entreprise, dont la santé semble le cadet des soucis de l'État. Conséquence: sur ce laps de temps, une perte de 500.000 € pour Traditab, qui a décidé d'engager un recours auprès du tribunal administratif.


Une partie de l'équipe de Traditab dans ses bureaux de Tonneins (47)


Malgré ces dernières péripéties et un contexte global peu favorable, Jérôme Duffieux et son équipe gardent la pêche. Sans désarmer, bien au contraire, ils fourmillent de projets: la création pour la pipe d'une version aromatisée au pruneau pour rester fidèle au terroir —, un changement d'empaquetage pour une meilleure conservation et le développement des exportations.
Actuellement, le 1637 est transformé et fermenté à Sarlat (Dordogne) puis coupé et conditionné en Belgique par une petite entreprise de la Région flamande. 

 


Le 1637 pour la pipe





La société Traditab, créée par une coopérative de producteurs, commercialise sous l'appellation 1637 une petite gamme de tabacs à rouler et un tabac pour la pipe élaborés entièrement avec des feuilles cultivées dans le Sud-Ouest de la France. Ce 1637 pour la pipe appelé « coupe large » est en réalité un scaferlati de coupe moyenne.  Lancé en 2012, c’est un mélange de virginie, de brun, de brun boucané et de burley fermenté, tous ces tabacs étant cultivés dans la région du grand Sud-Ouest. "Nous avons vendu près de 5 tonnes de tabac à pipe en 2016, 400 kilos par mois, en progression constante", révèle Jérôme Duffieux. Le prix de vente en France de ce tabac pour pipe 1637 est à ce jour de 7,70 € le paquet de 40 grammes.



VOIR ÉGALEMENT: LE TABAC 1637 EN VIDÉO >


VUES

26 commentaires :

Jack a dit…

Pour avoir fumer le 1637 en vacances, coupe pipe ( impossible d'en trouver en Belgique) c'est un tabac qui me laisse le souvenir d'un excellent tabac régional. Il me rappelle la France et ses nombreux terroirs. Un peu comme la Gaume produit le semois.
Je suggère de le fumer avec une bière d'abbaye .
À quand pourra t on le trouver en Belgique?
Merci Nicolas pour cet excellent article.
Jack

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Jack, je t'en apporterai au championnat de Belgique des fumeurs de pipe le 22 avril prochain.

Gaëtan a dit…

Je suis d'Hazebrouck (dans le nord), à 15 minutes de la Belgique et je ne trouve pas ce 1637 pour pipe. Avez-vous une bonne adresse dans le Nord de la France ?

😈 Clemens a dit…

Vraiment dificile à trouver celui-là ! Je pensais en avoir trouvé chez un buraliste de Rungis en région parisienne. En fait, l'imbécile qui me l'a vendu ne connaissait pas la différence entre tabac à pipe et tabac à rouler. Celui que j'ai fumé était composé de virginias blonds en coupe shag. Pas mauvais, mauvais, mais dans une Dunhill group 6, c'était plutôt moyen.

Donc, je reste sur ma faim. Introuvable outre-Quièvrain, je confirme. En plus mauvaise nouvelle, le 22 avril prochain je devrais me trouver quelque part entre Vilnius et Tallinn, donc impossible de me joindre à vous pour le championnat, Désolé. Vous boirez une Affligem et fumerez du 1637 à ma santé.

Amitiés

😈 Clemens

Fumeurs de pipe du Havre a dit…

C'est mon tabac quotidien. C'est un excellent tabac régional avec seulement 2% d'additifs. Je l'apprécie beaucoup. L'emballage actuel fait penser au cube de gris d'antan. Mais il sèche très vite. Il serait sympa d'avoir un emballage qui garantit la fraicheur du tabac, tout en étant rétro.

Merci Nicolas pour ce reportage :)
David

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

@ Gaëtan: il faut appeler les civettes de ta région, et bien leur demander s'ils ont le 1637 en paquet rectangulaire beige/marron clair. Car souvent, ils confondent avec les blagues qui contiennent du tabac à rouler.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Il est distribué en France par Logista. Code produit pour les buralistes: 67874

Lemosse a dit…

Un tabac qui manque de personnalité. Il lui faut un long vieillissement pour s'arrondir.

Gaëtan a dit…

Merci Nicolas pour cette réponse rapide et efficace. Au passage, j'en profite pour te dire que c'est toujours un plaisir de lire tes articles et j'attends le prochain sujet avec impatience 😉

Nicolas de Pipe Gazette a dit…


Merci beaucoup, Gaëtan.

A Lille, tu as notamment: http://www.la-boutique-du-fumeur.fr/

Mais tu les connais sans doute ?

Gaëtan a dit…

Effectivement c'est l'un des premiers que je compte appeler, merci.

Benoît a dit…

J'aime beaucoup le 1637 que je fume régulièrement depuis quelques années : un goût unique en son genre et un taux d'additifs quasi-nul, ce qui prouve bien qu'un tabac sans, ou si peu, d'additifs est viable (en revanche, plus le taux d'additifs est élevé, plus grande est la marge bénéficiaire réalisée par le fabricant...).
Je ferai malgrè tout deux reproche à ce 1637 :
1) Ne pas avoir voulu évoluer vers une coupe un peu plus consistante (sans aller forcément jusqu'à une grosse coupe), parce que ce n'est pas non plus une coupe Scaferlati qui nous est vendue, mais plutôt des brins non seulement fins mais surtout hachés très courts.
2) Plus anecdotique, le paquet : non seulement le côté rétro m'indiffère, mais il aurait à la longue le don de m'irriter ! Pourquoi pas une pochette plastique avec un design adéquat (quoique, vu la portion congrue de celui-ci maintenant...)
Enfin, je le trouvais à La civette du Palais royal : terminé, ils l'arrêtent.

vanessa marchand a dit…

Quand ces que vous parlerais du burrus son histoire date de sa creation pourquoi et il ce prix la en suisse ou du borkum riff reglisse pour les memes raison

😈 Clemens a dit…

Le Burrus : https://www.letemps.ch/suisse/2017/01/03/bonne-fortune-burrus-grace-tabac

Pas mauvais, mais je préfère le Semois artisanal ...

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Eh bien, il faudra que je fume ce Burrus bleu à nouveau (j'en ai fumé plusieurs paquets il y a quelques années), tout comme le Garibaldi.

😈 Clemens a dit…

Le Burrus bleu !?! 100 % burley. Arôme cacao-noisette. Grosso modo du brun français en plus bourru. L'avantage, en cas de disette on peu toujours culotter sa pipe au Nutella ... ������.

Par contre, je ne connais pas du tout le Garibaldi, Nicolas. C'est le même genre ?

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Le Garibaldi est un burley "suisse" made in Danemark.

Gaëtan a dit…

Pour ceux que ça intéresse, j'ai plusieurs adresses dans le Nord où on peut trouver du 1637 pour pipe 😆

😈 Clemens a dit…

Merci Nicolas.

Gaëtan si tu as des adresses sur Fréthun, Coquelles ou Sangate, je sortirai de l'A16 pour faire le plein de fuel et de 1637 avant de prendre le tunnel. Sur Calais, c'est très difficile, le centre est interdit aux poids-lourds et en proche périphérie les CRS sont capables de me faire décharger pour voir si je ne transporte pas de migrants. Je perds déjà assez de temps comme cela avec leurs satanés contrôles d'embarquement, je n'ai pas envie de perdre trois heures supplémentaires pour un paquet de tabac.

Amitiés.

Clemens

Gaëtan a dit…

Salut Clemens.

Désolé mais les adresses que j'ai pour le moment sont :
- Madame MASCRE 160 Rue d'Ocre 59500 DOUAI
- Madame JAULIN 2 Rue Orchies 59230 SAINT AMAND LES EAUX 03.27.48.56.31
- Monsieur LEDUC 25 Rue Camelinat 59129 AVESNES LES AUBERT
- Madame DERAM 158 Rue du Faubourg de Roubaix 59800 LILLE 03.20.06.38.24

Cependant je continue de chercher plus près d'Hazebrouck (pour info, je bosse à Coulogne, près de Calais... Dans le pire des cas, je peux aller acheter ce 1637 sur Lille et te le ramener sur Coulogne... A toi de voir :)

Anonyme a dit…

Lancé en 2012, c’est un mélange de virginie, de brun, de brun boucané et de burley fermenté


Merci Nicolas mais cela manque cruellement de précision...Quant à la fermentation du burley... une fermentation à la cubaine ?... ou bien une simple oxido réduction par vieillissement ?

Gavroche

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Là, je donne ma langue au chat... Il faut que tu ailles à Sarlat :)

😈 Clemens a dit…

Bonsoir Gaëtan, merci beaucoup pour les adresses. Ne te dérange pas, l'adresse sur Lille est proche de la gare de Lille Europe. J'ai une amie qui travaille à Euralille. Je lui demanderai de passer me prendre un paquet. L'endroit est une souricière que j'évite soigneusement avec les ponts trop bas et les zones de circulation restreintes ... 😿😿😿.

Pour en revenir au 1637, le terme boucané m'évoque plutôt la fumée. Serait-ce comme pour le Latakia ? On verra bien. Peut-être une bonne surprise ...

Gaëtan a dit…

Bonjour Clemens. Ok, comme tu veux, à la prochaine.
Amitiés.

Gaëtan.

Gavroche a dit…

Pour en revenir au 1637, le terme boucané m'évoque plutôt la fumée. Serait-ce comme pour le Latakia ? On verra bien. Peut-être une bonne surprise ...

Certainement mais sans la complexité des mélanges aromatiques à bruler des latakia.
Je fume du VA309 fumé dans des granges, c'est bon sans être entêtant.

Gavroche

Nicolas de Pipe Gazette a dit…


Gavroche, pour des infos sur le 1637 et sa composition:

http://www.pipegazette.com/2012/10/interview-le-tabac-pour-pipe-1637-video.html