Exemple

15 mars 2018

► Un peu d'angoumoisine à la Civette d'Angoulême


L'accueil est sympathique de la part d'Agnès Biroteau qui tient la Civette située au numéro 20 de la rue des Postes, près de l'Hôtel de Ville d'Angoulême. Mais le pétuneur en quête d'une belle bruyère ou d'une écume restera sur sa faim: le rayon pipes est réduit à la portion congrue. 



En matière de tabacs à pipe, un bon petit choix tout de même: Caporal rouge, Caporal bleu, 1637, Amphora, Alsbo, Napa Valley, Schippers, Mac Baren Original Choice etc.

Selon un fumeur de pipe de la région, il existe deux autres bureaux de tabac à indiquer dans la ville: "Nous nous servons parfois à la Civette. Il y a aussi un bureau de tabac place Victor Hugo avec pas mal de choix. Pour les pipes, un petit tabac rue Goscinny a un choix plus large", précise Jean-Bath.

Notez que depuis le 1° mars, le prix du tabac a explosé en France: 11€ le paquet de Caporal, 13,30€ l'Amphora rouge, 15€ les Alsbo et 16€ le Kentucky Bird. Et on s'étonnera des achats transfrontaliers dans certaines régions...


À l'origine, l'angoumoisine

Né à Angoulême, André Thevet était un moine et un explorateur du 16° siècle. En 1555, il fut le premier à apporter d'Amérique et à semer sur le sol français des graines d'une plante que fumaient les Indiens du Brésil.
En 1558, il la nomma herbe angoumoisine. Cette dénomination fut rapidement oubliée et l'Histoire retint surtout le nom de Jean Nicot. Ce dernier, ambassadeur de France au Portugal, offrit quelques années plus tard à Catherine de Médicis de la poudre d'un tabac cultivé à Lisbonne. C'est ainsi que le nom de Nicot évinça rapidement celui de Thevet et que l'angoumoisine devint pétun et herbe à Nicot.



VUES

6 commentaires :

Anonyme a dit…

Excellente idée que de présenter les paquets à l'envers pour éviter les images ignobles qui envahissent les paquets !
Merci pour l'adresse.
GG

Jean-Claude Zawich a dit…

Parfois en visite pendant le festival de BD, j'avais fréquenté cette civette et il me semble que l'offre de tabac était plus importante. Ca a du changer.

Anonyme a dit…

Nicolas,
Merci pour ce sympathique article sur Angoulême. Pas facile en effet de trouver herbe à pipe dans la cité des Valois. Jean Bath, cité dans l'article est le président fondateur du club de pipe " Les Vieux Tuyaux Charentais" qui compte une quinzaine de membres se réunissant une fois par mois.
A votre prochain passage dans le coin se serait un plaisir de se retrouver autour d'une bouffarde.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Avec plaisir. Les Vieux Tuyaux Charentais m'ont l'air joyeux et accueillant.

JPierre Marchal a dit…

Le plaisir d' un beau et bon distributeur de tabac à pipe et fournitures chez Zigarren_ Baumen à Kehl Allemagne. Deux dames spécialistes l'une pour le tabac à pipe l' autre pour le cigare, vous conseillent et offrent un choix formidable. Un régale pour satisfaire un plaisir pratiquement interdit en France.

Fumer avec modération mais avec de bons tabacs un plaisir simple et ancestrale.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…


En effet, nous avons visité Zigarren Baumert:
http://www.pipegazette.com/2013/10/visite-chez-zigarren-baumerg-kehl.html