Exemple

25 novembre 2014

> Un reportage sur la pipe sur TF1: une honte ! (vidéo)

"Les emplois disparaissent... La plus ancienne entreprise vient de fermer...". C'est ainsi que le journaliste a présenté le thème, avant de lancer un reportage tout aussi pessimiste et à charge sur le monde de la pipe. En omettant de dire que les entreprises sanclaudiennes, si elles vendent moins en France, travaillent de plus en plus à l'exportation. Que la production de pipes, comme ce fut le cas pour le vin, a certes baissé en quantité, mais est montée en gamme. Que le nombre d'artisans se multiplie. Et que "la plus ancienne entreprise" qui vient de "fermer" n'est autre qu'Ewa, intégrée depuis longtemps à Butz-Choquin, ce qui est un simple abandon d'une marque bon marché. À vous de juger.



> Voir également: France 3 vient à Saint-Claude 

VUES

29 commentaires :

Rop a dit…

En effet c'est une honte ! Une honte de faire ainsi du mal à une industrie qui se bat pour rester sur le territoire Français en y déclarant son Chiffre d'affaires et en y payant toutes ses charges.

Cette industrie travaille beaucoup à l'exportation et emploie des ouvriers Français.

Mr Pernaud je vous le dis vous venez de commettre une faute grave envers l'économie de notre pays en présentant un reportage partial.

Cette affaire mériterait un droit de réponse.

Pierre Voisin

Alain a dit…

C'est faux, bête et dégueulasse.

Anonyme a dit…

Pierre a raison de demander un droit de réponse pour remettre les vérités en place.
JP. Pernaud qui prétend défendre le plein emploi, s'emploie plutôt à traumatiser une région déjà en difficulté.
Alors quid d'enfourcher son destrier à l'assaut de TFI et ses caciques!
Jean-Max STRILKA

Jean-François BEAU a dit…

Dommage, ce reportage aurait dû être beaucoup moins pessimiste & plutôt être accentué sur les créateurs & leurs nouvelles créations ! Les petits artisans comme les usines produisent de la qualité & de la variété à tous les prix. J'approuve les commentaires précédents.

FR Cristiani a dit…

Le scandale est celui de tous les sujets de télé : décidés sur la base d'une courte dépêche AFP, bâclés, tournés à la va-vite par un(e) jeune CDD aux ordres (en vue du prochain CDD) et qui n'a même pas le temps de passer trois coups de fil pour éviter de dire des âneries. Quant au droit de réponse, la confrérie devrait s'y mettre pour le principe, en rectifiant les énormités autour de deux-trois messages simples ; sachant que, de toute façon, ça ne fera pas 1mn 24sec et ne redressera pas l'image déplorable assenée par le sujet. Hélas.

Pierre RICHARD a dit…

Bonjour,

Je suis Pierre Richard, Secrétaire de la Confrérie des Maîtres Pipiers de Saint-Claude et, comme vous, je trouve ce reportage débile et navrant, digne de TFI. Jean-Pierre Pernod ou Ricard comme vous voulez devrait revoir les sujets qu'il présente car annoncer 40 000 ouvriers pipiers dans les années 60, nous frisons le délirium très épais.
Une certitude, quand il connaîtront le nom du prochain premier fumeur pour 2015, ils seront à notre botte pour demander renseignements et autres interviews.

Alain a dit…

Navrant!!

hino a dit…

déprimant comme quoi les médiat raconte bien se qu'ils veulent sans se soucis de la vérité .

CEDLAP a dit…

Honteux ce reportage . Je suis très triste ce soir pour le monde de la pipe et pour Saint-Claude . Aucun message positif dans ce reportage . Rien sur Chacom . S'il y'a une pétition à signer contre ce reportage, je la signe

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Si tu veux protester, tu peux envoyer un mail à cette adresse:
JT13h@tf1.fr

Sébastien BEAUD a dit…

Les journalistes avaient certainement écrit le scenario à l'avance sans nous consulter.
J'ai personnellement dit beaucoup plus de choses que ce qui a été diffusé, et j'évite systématiquement de parler au passé. Mais quand la journaliste demande "Est-ce important pour vous de garder votre savoir-faire à Saint Claude sous une forme artisanale plutot que chercher à sous-traiter en Chine?", évidemment, je réponds par l'affirmative.
Tout ce qu'ils ont gardé de mon interview, c'est une partie de la réponse à cette question saugrenue.
Bref, le reportage de France 3 pour Midi en France lundi 1er Décembre s'annonce plus raisonnable...

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Tu as parfaitement raison, Sébastien: ils ont choisi de faire simple, de faire passer une seule idée (qu'ils avaient déjà en effet avant de tourner), d'opter pour le sensationnel: "la pipe se meurt". Sans nuance, sans croiser leurs sources.
Les reportages à venir seront sûrement plus intelligents.
Midi en France, et sans doute aussi un sujet sur France 3 Franche-Comté. Une journaliste m'a longuement appelé hier pour se renseigner, elle prend le temps de contacter plusieurs personnes en amont. C'est du journalisme, ça.

Jean Pierre Pernaut a dit…

Je viens de lire ce blog et vos réactions à la diffusion de ce reportage à Saint Claude. J'admire votre optimisme mais ce n'est pas faire insulte aux artisans qui se battent (et que nous metons en avant fréquemment dans le journal de 13h) de constater que le secteur va mal. Passer de 4 000 à 70 emplois en quarante ans n'est pas une caricature mais un fait. Désolé et bravo pour votre passion pour la pipe. Jean-Pierre Pernaut.

Rop a dit…

Bonjour Monsieur Pernaut,

Il ne s'agit pas d'optimisme mais de faits réels. Ce reportage est incomplet et vous le savez.
Vous avez pêché par omission dans les propos de nos fabricants détournant ainsi ces propos.
Aurez vous le courage de revoir votre copie ou resterez vous campé sur vos positions comme je viens de le lire ?


Mr Voisin

Anonyme a dit…

Il n'assure pas ce cher Pernaud, dans sa réponse au critiques nombreuses parties de ce site ou d'autres il stipule : "Passer de 4 000 à 70 emplois en quarante ans n'est pas une caricature mais un fait." Mais s'il avait visionné la cassette de son émission il verrait qu'il a parlé de 40 000 ouvriers et non de 4 000 perdus depuis les années 60. Petite équipe de petits bras monsieur Pernaud.

Pierre Richard.

Alain a dit…

Je dois dire que c'est courtois de la part de Jean-Pierre Pernaud d'être venu ici, même si ce n'est pas convaincant. Pourquoi ne pas lui suggérer de faire un reportage sur les artisans comme David Enrique ou Pierre Morel?

Maurice DUFRESSE a dit…

Mon cher Jean-Pierre, je vous regarde tous les jours et je dois avouer que j'ai plaisir à voir combien vous valorisez le travail de certains artisans, des luthiers par exemple.

Au fait, combien sont-ils maintenant et combien étaient-ils il y a un siècle ? Ce sont des faits aussi. La lutherie est-elle perdue pour autant ? Non, alors, pourquoi ne pas valoriser le travail des pipiers de Saint-Claude ? À cause des lois anti tabacs ?

J'attends votre prochain reportage sur la destruction des emplois dans le monde des cigaretiers français. J'ai peur que vous n'alliez pas jusque là, la CGT reste un lobby puissant et n'aime pas qu'on insulte les ouvriers.

Vous devriez faire un... tabac avec un tel reportage. Peut-être irez-vous jusqu'à dire dans votre présentation que les chômeurs de la SEITA ne sont que des assassins repentis, des hommes heureux, donc.

Il n'y a pas à dire, vous êtes bien meilleur quand vous présentez les futures Miss France... Histoire de pipe ?

Jean Pierre Pernaut a dit…

C'est encore moi. A lire vos commentaires, je m'amuse. Sans doute n'avez-vous jamais regardé le JT de 13h depuis presque 30 ans. Nous avons diffusé (et nous sommes les seuls) des dizaines de reportages sur les artisans pipiers, leur savoir-faire et leur passion. Qu'un sujet plus économique vous ait déplu, c'est possible, mais vos commentaires sont, croyez-moi, vraiment curieux. JP Pernaut.

Jean Pierre Pernaut a dit…

Et pour rassurer M. Dufresse, nous avons aussi bien sur déjà diffusé des reportages sur la disparition des emplois dans l'inductrie du tabac. Et je ne vois pas ce que la CGT vient faire là dedans....

Jean Pierre Pernaut a dit…

Un mot encore si vous me le permettez. Désolé pour l'erreur de zéro ! 40 000 emplois à Saint Claude ! Ca s'appelle une coquille ... Quant au Monsieur de la Confrérie qui nous voit "à sa botte", ce n'est pas mon style :-). En fait, je vous croyais tous plus...sages .

hino a dit…


comprenez Mr Pernaud notre désarroi en visionnant se reportage qui donne une image de la pipe si désastreuse alors que nous nous battons sur quelque forum pour promouvoir cette artisanat et se "mode de vie" qu'est le fumage de pipe .

certain de nos commentaire ne sont pas des plus sympathique a votre égard ; mais comprenez que tous nos effort tombe a zéro avec un tel reportage .

un petit mots dans un prochain 13H pour rectifier la "petite" erreur des 40000 et préciser que certes la pipe se vend moins bien en France mais que les vente a l'étranger on largement augmenter .

pourrais apaiser les tension crée inutilement .


Mehdi Annaanaie

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Bonne nouvelle aujourd'hui, FR3 est venu tourner un sujet sur la Pipe de Saint-Claude chez CC, l'occasion de remettre un peu les choses au propre.

Pierre Richard

Loïc a dit…

Qui se souviendra de ce reportage dans 8 jours ? personne...

Je suis juste attristé pour des personnes comme Sébastien Béaud ou Antoine Grenard qui se battent tous les jours.

Maurice DUFRESSE a dit…

Mon cher Jean-Pierre,

Merci de vos commentaires. Le lapsus que vous a fait commettre votre équipe rédactionnel est tout à fait regrettable et mériterait peut-être un petit mot dans une de vos prochaines éditions.

À la lecture de nos réactions, vous avez pu constater que les fumeurs de pipe ne sont pas des retraités enfoncés dans leur fauteuil, mais bien des passionnés, non pas par un simple outil de fumage, mais par un objet signe d'un certain art de vivre et affichant un savoir-faire bien spécifique.

Je vous regarde tous les jours et je sais que vous saurez habillement faire état de la réalité chiffrée (4.000 et non 40.000) et monter que la pipe est sanclaudienne et française, une spécialité reconnue jusqu'en Chine, en Russie ou aux États-Unis.

Au prochain JT !

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Jean Pierre Pernaut, vous n'êtes pas ménagé par nous et vous faites l'effort de nous répondre. Soyez-en remercié. Pourquoi ne pas faire un sujet "politiquement incorrect" sur une réunion de fumeurs de pipe, un concours... ? Chiche ?

Anonyme a dit…

Merci Mr Pernaud pour votre lecture et vos commentaires.
La coquille, je comprends mais la règle dans toute chose est de s'assurer de la véracité des informations que l'on transmet.
Ensuite, il est difficile de faire tenir un sujet et faire passer un message en moins de 2 minutes. C'est un exercice très difficile qui demande beaucoup d'expérience et de savoir faire. Enfin, la réaction de mes confrères fumeur de pipe peut paraître excessif mais ce reportage a véhiculé, encore une fois, du pessimisme et du négatif. Quand allons nous, dans ce pays commencer à regarder le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide?

Rop a dit…

Mr Pernaut j'apprécie le fait que vous preniez le temps de répondre à nos interrogations. Toutefois vous n'avez pas répondu aux miennes !
1/- je réclame un droit de réponse
2/- allez vous corriger ou compléter votre copie ?
Une réponse claire et précise serait souhaitable.
Pierre Voisin

Pierre RICHARD a dit…

Pied de nez à TF1 aujourd'hui sur FR3 régionale Franche-Comté, Un reportage chez Chacom et Butz Choquin prouve que la Pipe se porte bien à Saint-Claude, à l'Export bien entendu, ne parlons pas de l'état de notre pays. Une petite mise au point qui ne devrait pas trop plaire à JP Perneaud le maître d’œuvre des infos "gala-TF1". Pas de sensationnel des faits et des interviews vérités.
A voir sur francetvpluzz (JT 12/13 Franche-Comté).

ACGC a dit…

Monsieur Pernaud, j'apprécie énormément votre travail et la manière dont vous mettez en valeur les artisans français et j'espère que vous serez toujours un soutien de poids pour notre artisanat. Mais, NON, le secteur ne va pas mal et c'est malheureusement ce qui ressort du reportage paru cette semaine.
Le marché à l'export se porte très bien, quant à nos ventes sur le marché français, elles sont uniquement le reflet de l'économie de notre pays.

Il est vrai que nous avons à Saint-Claude un héritage pipier riche
et lourd à la fois. Nous essayons justement depuis quelques années de mettre en valeur cet héritage par le biais de La Confrérie des Maitres Pipiers, de nos confrères et de nos entreprises. C'est pour cela que votre reportage me fait l'effet d'un coup de massue, vous qui avez tant d'audience et nous qui avons tant de richesses et savoir-faire devrions faire une bien meilleure équipe.

À bientôt pour de prochains beaux reportages sur la pipe...

Antoine GRENARD
CHACOM