Exemple

01 janvier 2014

> LE CAVENDISH, QU'EST-CE QUE C'EST ? par Russ Ouellette



Cavendish est le nom d'un chimiste et physicien britannique qui a découvert l'hydrogène et a déterminé les propriétés de l'eau , mais je doute que Henry Cavendish ait eu quelque chose à voir avec le tabac à pipe.
Au fil des ans , le terme cavendish a été employé dans le domaine du tabac de différentes manières et sa définition est devenue plutôt floue. Alors , qu'est-ce exactement que le cavendish? Commençons plutôt par regarder ce qu'il n'est pas.

Tout comme le latakia , le cavendish n'est pas un tabac . Il n'existe aucune plante ni souche de Nicotiana tabacum appelée cavendish . Il peut être fait avec n'importe quel type de tabac , même s'il est le plus souvent composé de Burley et / ou  de virginie. Mais les cavendish de style européen incluent souvent une feuille de tabac oriental ou d'autres tabacs condimentaires . Les cavendish hollandais tels que le Troost et le Sail n'ont pas une caractéristique commune très précise: le Sail  contient des orientaux , tandis que Troost inclut du kentucky fumé.

Dans le sens le plus traditionnel , un cavendish est  élaboré par ajout de sucre et d'arômes aux tabacs le composant, puis en le pressant;  les feuilles peuvent également être soumises à la chaleur avant ou pendant le pressage . Parfois ces feuilles sont trempées dans la mélasse, ou pulvérisées . Les cavendish élaborés de façon traditionnelle ont généralement été pressés pendant des semaines . La pression permet d'incorporer l'arôme à la feuille , et cette opération relève d'un long processus. Et comme nous le savons , le temps c'est de l'argent . Cependant , un certain nombre de fabricants  continuent de faire leur cavendish de cette manière, estimant que le produit ainsi obtenu est de qualité supérieure.  J'ai moi-même tendance à préférer cette méthode.

Une fois le pressage terminé, le "gâteau" ainsi fabriqué est ensuite délité jusqu'à ce que les tranches se détachent et prennent une forme de courts rubans . De nombreuses feuilles vont rester collées, ce qui explique pourquoi la plupart des tabacs de type cavendish coupés de façon classique ont des morceaux constitués de plusieurs brins collés . Il en résulte une symbiose intéressante. Le pressage contribue à imprégner la feuille avec la sauce aromatisée. Ces sauces peuvent parfois faire un peu trop chauffer le tabac quand on le fume , mais la présence de certaines nervures de feuilles ralentit la combustion. Par conséquent, une partie de l'échauffement excessif peut être évitée .

Une coupe de cavendish et un flake émietté sont presque identiques en apparence . Nombre de mélanges classiques de Mac Baren présentent ce type de coupe . C'est un atout pour ceux qui ont tendance à bourrer leur pipe de façon trop serrée , car ce type de mélange ne se compresse pas très facilement , sauf s'il est trop humide . Un navy flake est un tabac pressé avec du rhum , puis coupé en tranches; c'est du moins l'une de ses définitions. Alors, un navy flake coupé serait-il un cavendish ? D'après moi, oui . Donc, un cavendish aromatisé au rhum est-il la même chose qu'un navy flake ? Je ne sais pas , et je ne pense pas que cela importe beaucoup. Mais c'est une simple question de curiosité et un autre exemple de l'aspect arbitraire et parfois confus des termes employés à propos du tabac à pipe.

Maintenant, parlons du black cavendish. De quoi s'agit-il ? Cela dépendra de quel côté de l'Atlantique vous vous trouvez. En Europe , et surtout en Angleterre , un black cavendish est fait à partir de virginie , habituellement de variété jaune . La chaleur et -souvent- la vapeur d'eau sont utilisées pour noircir la feuille. Des arômes peuvent être ajoutés au tabac , et ce tabac est habituellement l'un des composants d'un mélange. Quand il est associé à des latakia , des virginia et , parfois , des orientaux , le résultat est considéré comme un mélange écossais . Le black cavendish non aromatisé  est-il la même chose que ce nous appelons stoved black virginia en Amérique ? Cela dépend  à qui vous vous adressez. Personnellement, je me soucie peu des appellations et des étiquettes , à partir du moment où je sais avec quelle matière je travaille.

Aux États-Unis , ce que nous appelons black cavendish est généralement fait avec du Burley et le type le plus souvent utilisé est une variété appelée Green River . La feuille est sucrée, grillée et / ou passée à la vapeur jusqu'à ce qu'elle s'assombrisse , ce qui peut prendre jusqu'à 24 heures. Quand aucun arôme supplémentaire n'est ajouté , nous nous le considérons comme un black cavendish grillé ou, en toute logique, non aromatisé. Mais nos amis européens appellent ce tabac brown cavendish. En vérité , il est d'une couleur brune sombre et profonde . Le Dunhill 965 compte notamment cet ingrédient .

En raison du fait que le black cavendish américain est assez sec à l'état naturel , et parce que Burley lui-même  possède une faible teneur en sucre , il se prête très bien l'aromatisation. Par conséquent, ce tabac est souvent fortement saucé. Et puisque le black cavendish aromatisé brûle lentement, il exhale un parfum agréable pour l'entourage, et permet aux mélanges d'être fumés en douceur. Cependant, un problème peut se poser: en raison de leur forte teneur en humidité, les mélanges contenant du black cavendish qui sont fumés trop rapidement peuvent produire une grande quantité de vapeur d'eau et peuvent devenir très chauds . Bien que tous les tabacs présentent des inconvénients lorsqu'il sont fumés rapidement, les mélanges au black cavendish peuvent facilement devenir âcres et leur odeur désagréable, en raison de la grande quantité d'arôme. Donc, une attention particulière doit être portée lorsqu'on les fume .

Comme je l'ai mentionné plus tôt, les cavendish traditionnels contiennent des arômes , et sont soumis à la pression et à la chaleur pour devenir  un produit fini . Cependant, au fil des années, l'appellation cavendish a été légèrement détournée. Le nom est maintenant appliqué à de nombreux mélanges qui ne sont pas pressés pendant une période prolongée . Pourquoi la durée est-elle importante ? Parce que temps aide à imprégner plus complètement la feuille de l'arôme. Il favorise la maturation des feuilles et le mariage des différents ingrédients pour l'obtention d'un mélange plus homogène . Alors, dans le cas où les tabacs ne sont pas longuement pressés , pourquoi les presser tout court ? En fait , cela fait partie du processus de coupe. La machine applique une pression sur les feuilles et les nourrit intérieurement, tandis qu'une lame de type guillotine les tranche en rubans . Et, bien que cette pression rapide ne contribue pas suffisamment à améliorer la saveur, elle permet d'assurer une coupe cohérente. Mais de nos jours, la dénomination de cavendish désigne souvent des tabacs qui ont été aromatisés et elle est régulièrement utilisée comme simple synonyme du mot aromatique.

De nombreux puristes du tabac à pipe ont tendance à regarder de haut le cavendish sous toutes ses formes , mais je n'en fais pas partie. J'aime utiliser le black cavendish non aromatisé dans toutes sortes de mélanges lorsque je veux obtenir une douceur moelleuse avec une certaine profondeur . En outre, la grande majorité des fumeurs de pipe aiment les aromatiques. Et, comme je l'ai déjà expliqué par ailleurs, je ne crée pas des mélanges pour mon goût personnel: je veux toucher un large public. Je ne suis donc  pas contre les cavendish aromatisés. Après tout, qui suis-je pour m'opposer à plus de 90% des adeptes de la pipe ?

Russ Ouellette est le créateur des mélanges Hearth and Home pour le magasin Habana Premium Cigar et le site pipesandcigars.com . Il est fumeur de pipe et blender depuis plus de 30 ans, et apprécie les commentaires des clients. Vous pouvez joindre Russ à cette adresse électronique: russo@pipesandcigars.com

Le site de Pipes Magazine >
Lire également: Ma passion du Perique >
Lire également: Latakia mon amour >

VUES

10 commentaires :

Sylvain a dit…

Le cavendish est aussi présent dans de nombreux mélanges en particulier le Rattray Red Rapparee que j'aime beaucoup.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

J'en attends justement une boîte, rapportée d'Amsterdam :)

Sylvain a dit…

Tu vas te régaler.

Chien enragé a dit…

Hearth and Home utilise du brown cavendish dans ses mélanges Stogie et Frenchy's Sunzabitches.

et du black cavendish dans ses mélanges Grandma's kitchen, LJ Heart Burley, AJ´s VaPer, Berry Nice et Obsidian.

Arno a dit…

Ai ce quon trouve ce tabac en France

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Le tabac cavendish n'est pas vendu en tant que tel, mais intégré dans des mélanges, comme l'explique Russ Ouellette.
On peut, par exemple, en trouver dans le Dunhill 965.

François a dit…

Le mot Cavensih ne vient pas d'Henry Cavendish, mais du navigateur anglais du 16 ième Thomas Cavendish, qui découvrit que tremper le tabac dans du sucre le rendait plus doux.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Je viens de le signaler à Russ Ouellette, qui m'a répondu qu'il s'agissait d'un trait d'humour.

Jean Cadoret a dit…

Merci pour cette traduction. Les articles de Russ Ouellette sont toujours intéressants. Les Fumeurs de pipe en traduisent aussi.

Jean Cadoret a dit…

je parle du site FdP