...
Exemple

23 janvier 2019

► Une pipe en terre de Gérard Prungnaud




Ayant rendu visite à Gérard Prungnaud dans son atelier à Saint-Quentin-la-Poterie (Gard) en 2012, et ayant apprécié le travail autant que l'homme, l'annonce de sa retraite m'avait attristé. Prenant contact avec lui avec l'espoir qu'il lui reste quelques pipes en stock et ainsi en acquérir une nouvelle, Monsieur Prungnaud m'a rassuré: il conservait son matériel et pouvait répondre à des commandes, au coup par coup. Il me demandait simplement du temps pour pouvoir satisfaire ma demande: une pipe courbe de forme dublin, blanche, simple, montée d'un tuyau en ébonite. 


Gérard Prungnaud dans son atelier en 2012

Le résultat est arrivé quelques semaines après. Exactement fidèle à mes souhaits, cette pipe en terre aux parois épaisses et donc sans échauffement pendant la combustion est au départ d'une parfaite blancheur. « J'utilise un mélange de kaolin et de feldspath que je fais cuire à une température de 980°, explique l'artisan. C'est une porcelaine "sous-cuite", ce qui lui permet de rester poreuse ».

Une pipe en porcelaine "sous-cuite" de Gérard Prungnaud

Qui dit porosité, dit douceur au goût. La saveur du tabac ainsi dégusté est pleine et ronde. Qui dit porosité dit également coloration. Au fil des mois, peut-être des années, la blancheur virginale laissera probablement place à une teinte grise. Mais il faudra de la patience. De la patience également pour avoir sa pipe Gérard Prungnaud, qui ouvre désormais son atelier du village gardois sans systématisme. Autrement dit: mieux vaut le prévenir de sa visite.
N.S.

Atelier de Gérard Prungnaud
5, rue de le fontaine 30700 SAINT-QUENTIN-LA-POTERIE Tél. 04 66 22 00 64

LIRE ÉGALEMENT: PIPE EN TERRE ET SAVOIR-FAIRE >>


VOIR ÉGALEMENT: UN ARTICLE DE L'OFFICE CULTUREL >>

VOIR LE SITE DE GERARD PRUNGNAUD >>



VUES

9 commentaires :

Louis a dit…

Très tentant. Se colorent-elles et comment au fil du temps ? Comme des pipes en écume ?

MAG a dit…

Bonjour,
Je confirme que les pipes de Monsieur Prungnaud sont très agréable à fumer,
et de très belle manufacture.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Louis, elles se teintent, mais plutôt en gris. Mais il faut des centaines de fumages avant d'y arriver. Un conseil: bien nettoyer la pipe à l'intérieur après chaque utilisation, pour éviter qu'une croûte se forme. Il suffit de passer une chenillette pliée en deux sur tout le pourtour intérieur juste après avoir vidé les cendres.

Joseuvic a dit…

Les pipes sont agréables à fumer et joliment réalisées; par contre Gérard Prungnaud ne réalise pas les tuyaux qui sont loin des normes de confort en bouche actuels.

Jack a dit…

Je découvre qu'il y a encore possibilité d'acheter une pipe. La mienne commence à noircir. Il est vrai qu'elle doit avoir 40 ans.
Merci Nicolas.
Jack

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Jack,je serais curieux de voir ça. Tu aurais une photo?

Jean-Claude Zawich a dit…

De passage dans la région, j'ai malheureusement trouvé porte close. La prochaine fois je me manifesterai avant.

Philippe Motte a dit…

Bonjour à tous depuis les Hauts de France!
Merci Nicolas , et les autres, pour vos commentaires intéressants.
Amitiés
Philippe M.

D.P. a dit…

Ce serait super d'avoir une photo d'une Prungnaud qui a nettement foncé.