...
Exemple

16 décembre 2022

► La pipe Chacom du centenaire: morta ou bruyère ?




Pour marquer ce centenaire, l'entreprise jurassienne vient de lancer une pipe en série limitée. Il s'agit d'une pipe de forme néogène (appelée également billiard) classique, proposée en quatre versions: en bruyère cirée, teintée ou sablée et en morta sablé.


Les pipes sont équipées d'un tuyau en cumberland et montées d'une bague en argent massif gravée, portant l'inscription: 1922-2022.


Chaque pipe est vendue dans un coffret spécialement fabriqué dans le Jura et portant un message d'Antoine Grenard,  actuel directeur de Chapuis-Comoy & Cie.

"Chapuis-Comoy & Cie façonne depuis plus d’un siècle la bruyère avec le plus grand respect des traditions tout en alliant un artisanat d’exception, un regard toujours affuté sur les tendances et surtout la passion de cet objet qui finira dans vos mains de passionné ou même de collectionneur mais surtout d’amoureux du plaisir de ce rituel, qu’est le choix de votre pipe, la préparation, le bourrage, l’allumage et la dégustation. Ce coffret symbolise notre savoir-faire mais également celui de nos ancêtres ayant œuvré pour faire naitre ce que nous sommes aujourd’hui. Nous sommes fiers de vous proposer cette série limitée qui aura sans aucun doute une place de choix dans votre collection." Antoine Grenard


Les prix de vente conseillés sont les suivants: 990€ pour la version naturelle cirée, 704€ pour la pipe brun mat, 506€ pour la bruyère sablée et 506€ également pour la version en morta sablé.

(Photos: Chapuis-Comoy & Cie)



VUES

10 commentaires :

Alain a dit…

Surtout pour les collectionneurs, non?

Anonyme a dit…

Merci Nicolas de nous faire rêver avec ces splendeurs. Un seul défaut pour moi, le tarif sinon acquérir la cirée et l’accueillir sous le sapin aurait été un plaisir. Tant mieux pour ceux qui pourront se l’offrir.
Bonnes fêtes de fin d’année et bonnes volutes à toutes et tous.
Cordialement.
Jean Philippe

D.P. a dit…

Il y a sans doute des prix excessifs.

Anonyme a dit…

J'adore Chacom mais là je ne suis pas.
Jamy

Rhodog a dit…

Une nouvelle fois, la maison sanclaudienne tente une percée dans le haut de gamme, à des tarifs prohibitifs, oubliant que jamais une pipe industrielle ne pourra concurrencer la pipe d'un artisan. Pourquoi s'échiner à vouloir se placer sur ce terrain, à des prix avoisinant les 1000 euros pour le seul modèle digne d'un tel anniversaire, alors que le fumeur averti pourra à ce prix acquérir une pièce unique faite à deux mains ? C'est navrant.

Loic a dit…

Bah si on a les moyens pourquoi pas l'important c'est qu'elle plaise à l'acquéreur

Anonyme a dit…

quand je lis le commentaire de Rhodog je suis stupéfait de constater qu'encore une fois le travail d'une entreprise saint claudienne est décrié. Ah !!!!!est ce parce que c'est une entreprise bien française ?????? Je soupçonne dans ce message une certaine forme de snobisme . Mais vous avez dû manquer un épisode car les ouvriers de chez Chacom que vous semblez fustiger travaillent également avec leurs deux mains . Longue vie à cette entreprise bien française qui a ,entre autres mérites ,de faire travailler du personnel local . Au diable les m'as tu vu !!!!!!!! à qui je m'empresse de préciser que je n'ai pas les moyens de m'offrir de telles créations ,mais que je suis content qu'il y ait des amateurs suffisamment fortunés poiur les acquérir .

Damien a dit…

Très beau coffret en bois. Si l'acheteur, en examinant de près cet emballage luxueux, venait à y découvrir des points de mastic ce serait cocasse non? :D

Anonyme a dit…

Et pourquoi voulez vous qu'il y ait des poins de mastic????? Parce que vous pensez que les ouvriers de chez Chacom ne sont pas capables de choisir de magnifiques ébauchons ?????. Décidément le mauvais esprit n'a pas de limite .... chez certains en tous cas

Anonyme a dit…

oupssss. désolé il faut lire points !!!!!