22 février 2015

► Comment bourrer un flake ? (vidéo)


Une soirée entre fumeurs de pipe organisée très récemment à Paris avait pour thème les flakes, ces tabacs présentés en petites plaques compressées, et les plugs, petits gâteaux de feuilles de tabacs que l'on doit soi-même trancher.
Cette réunion entre passionnés est l'occasion pour Pipe Gazette de vous présenter une vidéo sur la technique de bourrage des flakes. Mais avant cela, voici des images d'ambiance de cette soirée amicale:



À l'origine, le flake, en tant que méthode de stockage du tabac, était destiné aux navigateurs, d'où l'appellation — parfois — de navy cut. Compactés, ces tabacs tenaient moins de place à bord. Autre intérêt pour le marin au long cours, toujours appréciable même sur la terre ferme: la conservation se révèle bien meilleure et — selon bon nombre de fumeurs  le vieillissement et la fermentation, favorisés par cette présentation, donnent au tabac une plus grande douceur.
Pour bourrer sa pipe avec des flakes, plusieurs techniques existent. D'abord, on peut tout simplement émietter ces petites tranches afin d'obtenir des brins "normaux" et ainsi procéder au remplissage de son fourneau de manière classique. 
Ensuite, on peut pratiquer la technique du bourrage des flakes entiers: les tranches, telles qu'elles se présentent, sont introduites directement dans la pipe, après avoir été simplement pliées. Voici, à titre d'exemple, une démonstration de ce type opération, grâce à Scytale:


LIRE ÉGALEMENT: UN TABAC DE LÉGENDE, LE CAPSTAN >


VUES

22 commentaires :

Anonyme a dit…

Bonjour Nicolas,

belle soirée.

Je fais comme Scytale pour les flakes mais je donne aussi un quart de tour, les brins de tabac en trop s'ôtent ainsi plus facilement et je trouve la combustion plus gérable.
Gavroche

Yves Ros a dit…

Superbe montage vidéo la zique est excellente aussi!), Nicolas. Bravo!

Ben, ma pomme ne trouve pas de plus grand plaisir que de rouler en boule les flakes entre ses paumes qu'elle frotte en pressant et en faisant tourner ladite mini sphère de tabac.

Après, comme, Gavroche, s'il reste de trop longs brins, je les effrite à la main.

Très heureux d'avoir passée cette soirée aussi chaleureuse que savoureuse en votre amicale compagnie!

Yves

nicolas Schlaffmann a dit…

Bonjour, cela m'a l'air très intéressant et me donne envie d'essayer les flakes... Reste plus qu'à en trouver et sur Toulon où j'habite c'est mission impossible. Je peux demander à ma fille sur Paris... Mais suis pas certain qu'elle trouvera.

Nicolas a dit…

Si, elle trouvera à la civette du Palais Royal ou au Lotus (près de la Madeeine).

Par exemple: le Dunhill flake ou le Samuel Gawith Full Virginia flake.

nicolas Schlaffmann a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
nicolas Schlaffmann a dit…

Merci beaucoup, Nicolas. L'article m'a vraiment donné envie d'essayer. Je transmets l'info

Yves Ros a dit…

Une des meilleures civettes parisiennes où l'on peut trouver des Flakes est :

Le Tabac de Bercy
6 rue de Chambertin
75012 Paris

Tél : 01 43 43 59 08

E-mail : tabacbercy@orange.fr

La civette se trouve en face de la sortie de la station métro "Bercy" (Ligne 1)

nicolas Schlaffmann a dit…

Merci beaucoup, c'est encore mieux, ma fille habitant St Mandé.

Anonyme a dit…

C'est fou comme c'est beau et comme ça donne envie. Lequel recommandez vous ?

Nicolas a dit…

Personnellement, le Samuel Gawith Virginia Flake, le Dunhill Flake et le Capstan (ce dernier n'étant pas disponible actuellement en France, mais dans bon nombre de pays frontaliers).

Anonyme a dit…

C'est SG Full Virginia Flake.

Nicolas a dit…

Oui, merci pour la précision.

J'en profite pour dire que les trois que j'ai cités comptent parmi les plus faciles (ou moins difficiles) à trouver.

Il en existe beaucoup d'autres dans cette catégorie Virginia Flake !

Par exemple, le Hamborger Veermaster, que nous avons goûté samedi chez Scytale, disponible en Allemagne.

Jean-Luc Basch a dit…

Merci pour ce reportage.

Anonyme a dit…

Merci pour cet excellent reportage.il m'a donné envie de fumer du "flake". J'ai choisi du dunhill de luxe Navy rolls, conseillé par mon marchand de tabac. Pour l'ambiance il est bien équilibré et dégage d'excellente saveur. Le reste c'est affaire de goût.
J'ai néanmoins une question, contrairement à votre reportage il est conditionné en " petit rond" y a t il une explication? Une histoire particulière de ce tabac?
Jack

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Bonsoir Jack.

C'est une autre manière de compacter le tabac, en formant des "cordes" que l'on découpe en rondelles. Je ne sais pas, en revanche, si les marins utilisaient ce mode de conservation.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Un ami lecteur me précise que cette présentation (en cordes, ensuite tranchées en "coins") était bien, elle aussi, utilisée par les marins.

Voici une intéressante vidéo de démonstration de la fabrication, en l'occurrence avec du tabac Perique:
VOIR LA VIDÉO >

Anonyme a dit…

Merci pour la vidéo. La démonstration est très spectaculaire et ne manque pas d'intérêt. J'ai découvert que le perique pouvait etre un tabac aussi artisanal que le Semois. J'ai pris beaucoup de plaisir à fumer le mélange virginia Perique.
Néanmoins c'est pas simple de fumer le flake. Difficile de garder sa pipe allumée.ou bien le bourrage est trop serré ou pas assé. Mais peut être dois je envisager un certain format de pipe?
Jack

Anonyme a dit…

Bonjour. Pour fumer du flake, je prends plutot un fourneau pas trop large et moyennement profond.

Jean-Luc

Anonyme a dit…

Le problême reste la philantropie de l'artisan charpentier....

Anonyme a dit…

Le problême reste la philantropie de l'artisan charpentier.......

Benpît a dit…

Dans un foyer type cheminée, je range mes flake plantés tout droit, sans aucune pliure et sur le dessus quelques bruns émiettés avant de mettre le feu : la braise suit les fibres du flake, descend comme sur des rails !
Le foyer cheminée est particulièrement intéressant avec les Virginia : concentration des arômes.

Le plié, je le réserve au foyer en pot, tout comme Scytale.
En revanche, je ne les twiste plus : formation de " nœuds ", de cassure dans la fibre, et je me demande si ce n'est pas de là que viendrait la réputation de fumage difficile avec les flake ?

Anonyme a dit…

Un grand Merci Nicolas pour cette vidéo. Je débute et n'arrivais pas à bourrer correctement les flakes de FVF, trés épais. Ça va nettement mieux !

Par contre, je suis un peu déçu par se tabac dont on fait tout un plat sur le TB. Je le trouve assez moyen en goût.

Guillaume