03 janvier 2010

> PIPES MELAN: FRITURE SUR LA LIGNE

Permettez-moi de revenir à titre personnel sur une affaire récente, non pas pour relancer une quelconque polémique, mais pour mettre une fois pour toutes les points sur les "i" et pour que l'on ne parte pas dans des délires interprétatifs mal intentionnés ou relevant de la sempiternelle théorie du complot.

Dans un précédent article au sujet des pipes Melan, j'avais mis en avant le fait que la "Ligne Elémentaire" lancée par Thierry était faite à partir de têtes achetées chez Gérard Lacroix à Saint-Claude, ce qui avait déclenché des réactions très vives du principal intéressé et de quelques commentateurs anonymes plus ou moins inspirés. Pourquoi une telle nervosité ? Pourquoi ensuite tant de friture sur la ligne "Fait Main" ?

Quand j'ai rendu visite à Trever Talbert en 2004 à Herbignac, il m'a montré très aimablement la réserve de têtes de pipes qu'il tenait de ses prédécesseurs Paul Martel et Patrice Sébilo et qu'il utilisait pour sa Ligne Bretagne. Lorsque j'achète une Lacroix, Gaël Coulon ne me la vend pas pour une pipe entièrement faite à la main.

Je me suis étonné de cette attitude violente de Thierry, que je portais en estime depuis plusieurs années malgré les critiques fréquentes que j'entendais à propos de son travail en privé, alors que beaucoup louaient son oeuvre sur les forums.

Me demandant finalement si je n'avais pas mis le doigt sur un plaie douloureuse, j'ai poussé le regard un peu plus loin. Ainsi, observant avec attention le site internet des pipes Melan, j'ai découvert que, dans sa catégorie des "fait main", étaient affichés -au moins- deux modèles dont le caractère entièrement manuel de la fabrication m'apparaissait suspect: un modèle "prince" ( dont je suis le propriétaire depuis plusieurs mois) et une pipe de forme "panel" (photos ci-dessous).


Plusieurs pipiers consultés m'ont répondu que mes doutes étaient fondés: ces deux pipes, parfaitement équilibrées, constituaient des modèles standards dont il existe des centaines d'exemplaires dans les usines sanclaudiennes. Thierry aurait-il réalisé des répliques exactes, parfaites, au millimètre près, de ces têtes classiques ?

Alors que nombre d'autres modèles annoncés comme faits à la main par Melan sur son site montrent des irrégularités, des ruptures de ligne (photo ci-dessous), il aurait donc su réaliser des formes classiques idéales. Pas crédible, dans le parcours de ce pipier qui apprend encore (et c'est normal), d'autant plus que les modèles les plus traditionnels sont parmi les plus difficiles à créer.


A mon questionnement, aucune réponse de Thierry, ce qui constitue d'ailleurs un mépris le plus total envers un client qui lui a acheté trois pipes en trois ans. Quand je demande à Larry Roush la provenance de la bruyère de la pipe que je viens de lui payer, il me répond immédiatement qu'elle est italienne. Quand Pierre Voisin fait la pipe du groupe Pipes et Tabacs en 2008, il dit clairement qu'il choisit des têtes déjà tournées. Or, chez Thierry, c'est le silence.

Ou plutôt, si, une forme de réponse (ou d'aveu): il fait disparaître de son site l'appellation "Fait Main" pour rebaptiser la gamme "Ligne Melan". Et de s'expliquer en ces termes:

"Lorsque j'ai commencé mes créations, je n'ai pas pensé avoir besoin de me justifier par photos sur mon travail, comme je n'ai pas de preuve MOI, je préfère changer le nom de la ligne, afin de mieux pouvoir vous prouver à l'avenir qu'elles sont bien faites main".

Incompréhensible. Comment se tirer une balle dans le pied en trois leçons...

Au chapitre de la maladresse, Thierry a même envoyé son frère Sébastien sur les forums internet, pour qu'il prenne sa défense. Hélas, Maître Sébastien a bien mal plaidé: il a affirmé que Thierry n'avait jamais travaillé avec des têtes pré-tournées. Puis, devant l'énormité de cette erreur, il a expliqué qu'il avait dit cela longtemps avant, que ça avait changé... Il y a de quoi sourire, car chacun sait que Melan fabrique, depuis longtemps, des pipes de concours ou des pipes de l'année de clubs de fumeurs. Et que ces pipes, toutes identiques, sont faites en série par des industriels à qui il les achète, ce qui est d'ailleurs son droit le plus strict. Chacun sait également que, comme tout pipier débutant, il a commencé uniquement avec des pipes déjà tournées. Ce qui est logique.

Incohérence, approximation ou piètre tentative de brouiller les pistes.

Au passage, pour que tout soit bien clair et que l'on interprète pas mes propos de façon spécieuse, jamais je n'ai dit que Thierry Melan ne savait pas fabriquer des pipes entièrement à la main. Je l'ai en revanche accusé d'avoir trompé sa clientèle sur quelques modèles, ce qui constitue une faute grave. D'autre part, jamais je n'ai dit que des pipes faites à la machine étaient à bannir. J'ajoute même que mieux vaut une belle pré-tournée qu'une médiocre fait main. Ma Melan de forme prince est d'ailleurs une très bonne fumeuse. Le seul ennui, c'est la confusion des genres.

Le problème est simple, net et précis depuis le début: Thierry Melan a manifestement revendiqué l'entière paternité de plusieurs pipes, alors qu'il n'avait fait que les adopter et les habiller. Soyez rassuré, il est peu probable qu'il récidive. Pour moi, l'affaire est close. Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec moi et de le dire.

Nicolas

22 commentaires :

sandblast a dit…

Je pensais que le sujet était largement épuisé. Je ne comprends pas du tout cet acharnement...Y aurait-il d'autres raisons cachées ??
S.
A force on va finir par le supposer.

Nicolas a dit…

Relisez le préambule et vous aurez la réponse.

Anonyme a dit…

La lecture est limpide.

Anonyme a dit…

C'est une façon un peu insistante de clore l'affaire, d'autant que je ne vois rien de nouveau par rapport au précédent article.
Moi aussi je vais finir par croire qu'il y a là d'autres comptes à régler que ce qu'on veut bien nous répéter.
Mais bon.
Le chef a dit qu'elle était close.

Anonyme a dit…

Et bien, un pipier fait croire qu'il vend des pipes quil a faites, alors que c'est des têtes déjà faites, ça mérite d'être dit. Je n'avais pas bien compris cette histoire mais là je suis éclairé.

Nicolas a dit…

Les deux articles sont complémentaires: le premier évoquait les "Ligne Elémentaires", le second les "fait main".

Tout est marqué. Il suffit de lire.

Anonyme a dit…

Sur le site de Mélan : "Chaque pipe reflète mon engagement de travailler le plus possible "à l'ancienne" pour retrouver un certain savoir-faire".
Il l'a retouvé depuis le savoir-faire à l'ancienne? Les autres artisans travaillent comment eux? Il est vrai que Mélan fait "des ouvertures de bec bien ouvertes", ce qui n'est pas donné à tout le monde. Donc on vous le dit avec la richesse de vocabulaire d'un grand serviteur de Molière: une ouverture bien ouverte.

Anonyme a dit…

Monsieur, vous me paraissez bien au courant des affaires du petit monde de la pipe. Je comprends que par ce fait vous êtes honteux d'avoir acheté une Melan prince manifestement faites à la machine pour une fait-main (selon votre examen minutieux et expert je n'en doute pas), néanmoins est-ce une raison pour remettre le couvert sur cette affaire ? Vous avez attiré notre attention (un euphémisme!) là dessus, à nous désormais, clients potentiels, de faire attention lors de nos achats. Merci.
Je trouve de surcroît que votre manière de relancer la polémique, photos à l'appui, tout en décrétant que pour votre part l'affaire est close, c'est tout aussi malhonnête comme procédé que celui dont vous accusez M. Melan.

Je ne pense pas venir relire votre "gazette", très peu d'informations la dedans qui n'a été rédigée de manière plus complète ailleurs.


Cordialement,
Stéphane.

Nicolas a dit…

Les deux articles sont complémentaires, faut-il le rappeler. Merci d'en lire l'intégralité et vous verrez qu'il n'est pas question des mêmes choses.

D'autre part, je ne vois pas pourquoi le fait de conclure un article en disant que, pour son auteur, l'affaire est close, est malhonnête...
En revanche, tromper sa clientèle sur la nature d'un produit, oui, c'est malhonnête.

Les mots ont un sens, merci de ne pas les galvauder.

Je suis très heureux de vous avoir informé. C'est l'essentiel.

Nicolas

Anonyme a dit…

Merci pour votre réponse.

Au temps pour moi, il est vrai que l'article précédent ne parle en effet que de la provenance des têtes. Vos soupçons de tromperies n'ont démarré sur votre "gazette" que dans les commentaires de l'article susmentionné.

C'est votre "relance" de polémique que je trouve malhonnête. Désormais que le soufflet est retombé, vous ré attaquez de plus belle. Cela ressemble fort à une entreprise pour décrédibiliser M. Melan jusqu'à la faillite ! Et là, désolé, c'est un procédé malhonnête ! D'autant qu'en terminant l'article par l'affaire est close, cela semble dire qu'il n'y a pas de débat, et donc que vous avez raison. Melan a retiré les objets litigieux, à modifié le nom de sa ligne "fait-main", dès lors vous avez gagné, à mon sens ! S'il ne parle plus de fait-main, très bien, il n'y a donc plus de problème. Je ne vois pas ce qu'il vous faudrait de plus !

Ravi de vous avoir exposé mon avis.
Stéphane.

Nicolas a dit…

Alors, encore une erreur de lecture: j'ai conclu en écrivant:

"Pour moi, l'affaire est close".

Tous les mots comptent, cher Monsieur.

Maintenant, si vous arrivez à me prouver que j'ai eu tort, que ce n'était pas une tromperie, si vous avez des arguments... je veux bien faire amende honorable, envoyer une lettre de demande d'excuses à Thierry Melan et à écrire un article pour expliquer ma faute.

Autre chose:il n'y avait pas eu d'article jusqu'à présent à propos des fait main. Ce n'est donc pas relancer le sujet, mais écrire noir sur blanc mon point de vue.

Libre à vous de ne pas être d'accord, mais je vous saurai gré de d'apporter autre chose que des jugements rapides, en quelques mots chocs et réflexions étayées sur des lectures partielles.

Merci d'avance.

Samuel a dit…

Il ne faut pas être un grand expert pour comprendre que les deux premières photos montrent des pipes machine made tandis que l'autre est une faite main digne d'un amateur. C'est clair. Avoir fait passer les deux lisses pour des pipes hand made, ça s'appelle une supercherie.

Anonyme a dit…

Et les Courrieu ? Elles sont faites a Cogolin ou pas ? Decidement dans ce Monde de la Pipe Il y en a des polemiques ...je ne pense pas que les indiens se posaient tant de question pour fumer du tabac ... mais bon que voulez vous les choses evoluent et aujourdhui si on a pas 300 pipes et 300 tabacs differents on est pas un "vrai" fumeur de pipes ...Que des snobs .

Nicolas a dit…

L'intérêt, c'est de découvrir un vaste univers. Si on n'a qu'une pipe et qu'un tabac, on est fumeur de pipe comme on est conducteur de sa Logan. Pourquoi pas.

Aucun snobisme à vouloir ouvrir son horizon. Juste de la passion.

Et pour répondre à votre question, les pipes Courrieu sont faites à Saint-Claude: la plupart par Lacroix et pour les modèles faits à la main par Pierre Morel.

Nicolas

p.morel a dit…

Les pipes" Courrieu" ne sont pas "faites "à saint Claude,certaines têtes sont ébauchées effectivement ici par un spécialiste,mais celles -ci sont montées et finies à Cogolin,et ne proviennent certainement pas de chez" Lacroix".
.Les Courrieu sont des pipiers à part entière,et depuis plus d'un siècle ,ils ont des modèles spécifiques et j'aimerais connaître celui qui oserait avoir la prétention de leur apprendre le métier,ça,c'est fort.
Pierre Morel

Nicolas a dit…

Pas trop d'accord avec toi, Pierre, sur le savoir-faire de Courrieu. C'est de la grosse production. Ils ont des milliers de pipes dans leurs deux boutiques et très peu de belles.

A part quelques cas, dont les fait main , les pipes Courrieu sont assez moyennes, pour être gentil... Les tuyaux sont peu soignés, les bruyères ordinaires, les sablages quelconques.

Cela dit, elles sont en général peu chères et ont leur clientèle.

Pour ce qui est de la provenance Lacroix, c'est ce qui m'avait été dit et j'avoue que certains modèles sont absolument identiques, notamment la fameuse "panel".

Maintenant, si tu me dis que ce n'est pas du tout le cas, OK.

Nicolas

Anonyme a dit…

Depuis des années, sur les forums et ailleurs, certains laissent entendre que les pipes Dunhill sont « faites » à Saint-Claude ; cependant aucun « pipier » sanclaudien n’est jamais venu rétablir la vérité…

Lisez donc cet article monsieur Morel :

http://www.fumeursdepipe.net/artclaudications.htm

Anonyme a dit…

L'adresse à Pierre Morel n'a que peu d'intérêt, outre qu'elle n'a aucun rapport avec le sujet de départ. Je serais surpris qu'il n'ait pas lu le texte en question, et qu'il soit directement concerné.
En revanche, il est vrai que tant qu'à faire le ménage, il serait intéressant de savoir qui travaille pour qui, et sous quelle signature.
Mais c'est sans doute moins amusant que de descendre le seul Melan.

p.morel a dit…

Je ne vois pas ce que je viens faire dans ce cirque,il est
question des "Courrieu" avec qui je suis ami depuis une quarantaine d'année ,et je connais leur méthode de fabrication,ce sont des "vrais pipiers".
Les articles d'Erwin,je les connais par coeur,
Effectivement Dunhill fait encore son marché à Saint-Claude,et vraisemblablement ailleurs,ou est le soucis?
Et pour clore le sujet en ce qui me concerne,je n'ai jamais attaqué Melan ,Monsieur l'anonyme,jamais je ne me le permettrais.

Anonyme a dit…

GERARD LACROIX CERTES A PRIS SA RETRAITE MAIS N' A EN AUCUN CAS NI VENDU SA MARQUE NI CEDE SON MAGASIN GAEL COULON

GAEL COULON A RACHETE UN STOCK DE PIPES LACROIX ; POINT FINAL

MARTINE LACROIX CONTINUE A DIFFUSE PLACE DE L'ABBBAYE A SAINT CLAUDE LES PIPES LACROIX FABRIQUEES PAR GERARD LACROIX QUI EST TOUJOURS PROPRIETAIRE DE LA MARQUE PIPES LACROIX


ON PEUT SE DEMANDER COMMENT ON PEUT OUVRIR UN SITE PIPES LACROIX EN N'ETANT PAS PROPRIETAIRE DE LA MARQUE?

IL Y A DES COUPS DE PIED AU CUL QUI SE PERDENT !!!

24 janvier, 2010

Anonyme a dit…

Il faut être clair: Gérard LACROIX vend des têtes de pipes à Thierry MELAN qui y met sa touche personnel.
Gérard LACROIX le sait. Cela n'enlève rien au travail de Thierry MELAN
Ce qui est plus discutable c'est la tentative de GAEL COULON de faire croire qu'il avait racheté la marque "Pipes LACROIX"
C'est faux et archiFaux (Voir démenti de Gérard LACROIX sur Pipes Gazette)


GAEL COULON n'a même pas racheté le fonds de commerce de Gérard LACROIX !!!!
Il a racheté quelques meubles et UN PETIT STOCK DE PIPES LACROIX

Madame LACROIX n'a pas pris sa retraite et elle vend toujours, dans son magasin de la Place de l'Abbaye à Saint Claude, les pipes fabriquées depuis des années par son mari Gérard LACROIX et.... il y a du stock !!!!!

Au lieu de critiquer Thierry MELAN, Gael COULON ferait mieux de balayer devant sa porte !!!
.... il y a de la neige et ça glisse !!!!
Thierry MELAN a fait ses preuves!!

On attend toujours celles de Gael COULON , distributeur PAS EXCLUSIF des pipes LACROIX dont la marque heureusement est toujours propriété de la famille de Gérard LACROIX !!!!!

QU'ON SE LE DISE CAR COMME POUR LAISSER UN DOUTE, APRES LE DEMENTI DE GERARD LACROIX SUR "PIPES GAZETTE" ,ON PEUT TOUJOURS VOIR SUR LE DIT SITE LE PAVE" LES PIPES LACROIX CHANGE DE BANNIERE"

LA BANNIERE LACROIX FLOTTE TOUJOURS SUR LE MAGASIN LACROIX PLACE DE L'ABBAYE TENU PAR L'EPOUSE DE GERARD LACROIX !!!

GAEL COULON NE MANQUANT PAS DE SOUFFLE A CREE UN SITE INTERNET EN UTILISANT LA MARQUE "PIPES LACROIX" TOUJOURS POUR FAIRE CROIRE QU'IL EST PROPRIETAIRE DE LA MARQUE "PIPES LACROIX"

AUDIARD AVAIT RAISON ....ILS OSENT TOUT C'EST MEME A CA QU'ON LES RECONNAIT!!!!!

BIENTOT UN SITE " LA PIPE LACROIX" .......CA VA FUMER !!!!

Hubert a dit…

Les plus belles pipes Melan sont celles qu'il n'a pas faite.