Exemple

03 janvier 2018

► Maigret revient dimanche sur France 3


"La Nuit du carrefour" sera diffusé dimanche prochain, le 7 janvier à 20h55, puis "Maigret au Picratt's suivra le dimanche 14 à la même heure. Il s'agit des récentes adaptations britanniques de romans de Georges Simenon. Rowan Atkinson avait convaincu un grand nombre de téléspectateurs l'an passé, de part et d'autre du Channel. Souhaitons-lui autant de succès cette fois-ci.



VUES

13 commentaires :

Anonyme a dit…

Après les deux premiers épisodes, je suis mitigé.
A voir et à voir...
David de Nantes

sablées89 a dit…

Atkinson, en voulant se démarquer de Mr Bean, manquait de d'épaisseur et de charisme. Par contre la reconstitution des quartiers de la capital était très réaliste avec parfois un souci du détail comme savent si bien le faire les Britanniques. Donc essai à transformer, attendre et voir comme ils disent. Mais pour moi, Bruno Cremer reste le meilleur interprète du fameux commissaire.

Guy a dit…

A voir, je n'avais pas détesté les deux premiers, je trouvai que justement il avait réussi à faire oublier le guignol Mr Bean. Le grand écart n'est pas un exercice sans risque.

Alain a dit…

Merci pour l'information. Je serai devant l'écran les deux dimanches. Les premiers épisodes m'avaient bine plus.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…



Voici la bande annonce de l'épisode "La Nuit du Carrefour", dans la version britannique (BBC):
https://www.youtube.com/watch?v=mW1Yl3tEtRU

Et la bande-annonce en français (France 3):
http://video.lefigaro.fr/tvmag/video/maigret-la-nuit-du-carrefour-vf-diffuse-le-07-01-18-a-20h55-sur-france-3/5703148842001/

jean-paul a dit…

Atkinson est excellent,sombre,précis et finalement anglais.Pourtant on s'y retrouve largement,bien supèrieur aux derniers jean Richard qui avait l'excuse des séquelles d'un accident et aussi bon que Crémer dans un style différent. En outre l'intrigue présentée le 7 janvier présente des différences avec le Crémer correspondant.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Pour moi, c'est une réussite. Atkinson joue dans la retenue un Maigret réfléchi, peut-être un poil trop anglais, certes. Il fume bien ses Dunhill. Quant aux décors, ils sont superbes, parfaitement en phase avec le Paris d'après guerre, quoique reconstitué en Hongrie.

Anonyme a dit…

Les décors sont magnifiques, par contre l’atmosphère n’y est pas du tout, malheureusement.

Mis à part la série, je viens de me mettre à fumer la pipe à 34 ans et c’est une très belle découverte.
Merci pour ce site très sympa et j’attends avec impatience vos conseils de tabac. J’adore les mélanges anglais, mais je ne connais que les Dunhill pour l’instant ( standard mixture et EMP).

A bientôt
Lucien de Suisse

Anonyme a dit…

Les décors de cette série sont très agréables à l'oeil quoique un peu sombre.
Mais force est de constater, je ne suis pas transporté.
Pour moi, ce Maigret manque d'épaisseur.
Trop de distance, trop anglais ?
Il manque le côté français. De mémoire, dans l'épisode avec Bruno Cremer, le garagiste ajoutait un peu de rythme.
Les goûts et les couleurs...
Même chose pour les tabacs.
Lucien, je te souhaite la bienvenue au pays des mille et un tabacs.
Je fume depuis un an seulement et j'en éprouve beaucoup de plaisir.

David de Nantes

Jean-Philippe a dit…

Nous autres Belges avons eu la chance de voir ces nouveaux épisodes quelques jours avant les Français sur la RTBF. J'ai bien aimé le rendu, même si je suis d'accord sur le côté anglais qui n'est pas dans l'esprit simenon.

Je@n-Phi a dit…

C'est très différent des Gabin, Richard, Cremer. Surprenant au début. Puis on s'habitue à Atkinson qui joue un Maigret placide à l'extrême. Mais le doublage enlève une part de son jeu.

jean paul a dit…

Dans le dernier épisode de dimanche dernier 14 janvier Atkinson n'est pas placide, il réfléchit et cela a un impact sur son comportement domestique. Les décors ,comme pour Bruno Crémer sont ceux d'un paris reconstitué dans les pays type Hongrie et Tchéquie.Finalement cela nous renvoie l'image que se font les Anglais de la France de Maigret.Une réussite.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Un bémol pour moi dans le dernier épisode (Maigret au Picratt's): certains immeubles étaient nettement plus typiques de Budapest que de Paris.