Exemple

01 novembre 2016

► À Rome, les clés du paradis



Pour les pétuneurs avec bouffarde, Rome est un éden. Un enfer, aussi, pour le porte-monnaie, tant les tentations sont nombreuses. Trois lieux se détachent: le magasin du pipier Musicò, la civette Fincato et la maison Vannicelli.

Il faut prendre son temps pour errer de viale en piazze, pour découvrir l'offre magnifique de magasins spécialisés en articles pour fumeurs et en tabacs. La pipe tient une place de choix dans plusieurs magasins de tabacchi. Mais s'il faut aller à l'essentiel, il suffit de rester dans le centre historique. Et de faire une escapade dans le sud de la ville.

À deux pas de la fontaine de Trevi, au 29, via di San Vincenzo, vous tombez sur le magasin Becker & Musicò. En réalité, il devrait désormais s'appeler Musicò tout court, puisque Giorgiò et Massimo Musicò, le père et le fils, tiennent tous deux la belle boutique-atelier. Longtemps, elle fut le lieu de collaboration avec les Becker (Fritz puis Paolo). Mais les deux lignées ont pris des voies séparées en 2003, Paolo Becker ayant alors décidé de se concentrer sur son travail de fabrication.

 
Ici, pas de tabac en vente, mais un mélange au latakia mis à la disposition des visiteurs, qui peuvent venir fumer en prenant place sur un confortable canapé. Dans le magasin, des pipes de quelques marques, dont des Dunhill, des Ser Jacopo et diverses estates. Mais surtout, surtout, des bruyères produites par la maison sous le nom de Foundation by Musicò.  Dans les vitrines, dans les tiroirs, le choix est vaste, en lisses comme en sablées. Ces Foundation, toujours élégantes, souvent baguées, sont en quelque sorte des italiennes d'inspiration anglaise.
Massimo aime parler longuement des formes qu'il leur donne. "Des classiques et des variations sur le thème", explique-t-il, en prenant le temps de discuter avec chacun des visiteurs. C'est en effet ce qui caractérise ces créations: un classicisme auquel est ajoutée une touche de fantaisie, plus ou moins visible au premier regard. Chez Musicò, vous avez la possibilité d'acquérir une pièce unique, faite à la main, bien finie, au perçage soigné.

Concernant l'oeuvre des Becker, dont la réputation n'est plus à faire, aux lignes particulièrement fines, elle se poursuit grâce à Federico, depuis le décès de Paolo en 2015. Son atelier est proche, au 49 de la  via della Panetteria. Mais il semble travailler en toute discrétion. Vous pouvez toujours aller frapper à sa porte; avec un peu de chance, l'artisan sera au travail sur place et vous ouvrira.

Dans le même quartier, la maison Novelli présente un assez joli choix de pipes neuves et d'occasion, et des stylos. Un bureau de tabac jouxte la boutique (21/22 via di San Marcello). Place Barberini, le Tabacchi possède quelques vitrines d'italiennes. Quant au tabac situé au 3 de la via dei Portoghesi, il affiche une belle sélection de pipes Savinelli et quelques tabacs à pipe.

Mais le must pour le choix de pipes de toutes marques et de tabacs dans le coeur de ville, c'est objectivement Fincato, situé juste derrière la piazza Colonna (34, via della Colonna Antonina). Le magasin, installé sur deux niveaux, est un vrai régal: de nombreuses pipes joliment présentées, des vitrines d'objets anciens, des boîtes de collection et un large choix de tabacs. L'accueil y est des plus chaleureux.


La Tabaccheria Sansone, quant à elle, n'est pas vraiment dans le centre, mais près du Vatican (181, viale Giulio Cesare, métro Ottaviano). Il s'agit d'une assez bonne adresse, avec une sélection de tabacs et de pipes de différents fabricants.

Enfin, un détour s'impose dans le sud de la ville (600, viale Guglielmo Marconi, métro Marconi) pour passer du temps au magasin Vannicelli. Eva est elle-même fumeuse de pipe (elle y met des cigares de Toscane qu'elle émiette). Avec son frère, elle tient le magasin avec passion, ayant à coeur de présenter un excellent choix de tabacs et des pipes italiennes, mais aussi des Chacom, Peterson, Stanwell, Peter Klein, Winslow... Eva Vannicelli communique avec plaisir, expliquant qu'elle écrit des articles sur la pipe et les tabacs dans la revue italienne Sigari. 


En résumé, comme on dit souvent dans les guides touristiques, mes incontournables sont: Becker & Musicò, Fincato et Vannicelli. Buon viaggio !



VUES

5 commentaires :

Michel a dit…

Superbe reportage Merci Nicolas .
ça nous change de cette stupide campagne anti tabac qui débute aujourd'hui 1er NOVEMBRE (pour un mois )afin de culpabiliser davantage les fumeurs .!!
au secours les "pisse vinaigre " sont de retour ( quoique ils n'ont jamais quitté
la scène )





Loïc a dit…

De belles adresses que j'ai découvert au mois d'avril, un régal.

MacSens a dit…

Je connaissais Fincato, découvert par hasard au cours d'un voyage en 2012 mais pas Vannicelli. Merci.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Loïc, si tu lis ce message, merci de me contacter par pipegazette@hotmail.fr

D.P. a dit…

Excellent reportage. Merci.