Exemple

04 septembre 2016

► À Lyon, Régis tient le Maryland


Dans le coeur de la Capitale des Gaules, sur la Presqu'île, le tabac Le Maryland est une belle adresse. Régis Berthier en est le propriétaire depuis 2003 et il a développé les rayons pipes et tabacs pour pipe. Interview et diaporama.

Régis Berthier, le patron du Maryland à Lyon

-Régis Berthier, vous êtes le propriétaire du Maryland et vous avez développé la vente de pipes et de tabacs... 
En effet, j'en suis le propriétaire depuis bientôt 15 ans après un long parcours dans la restauration notamment chez Rostang à Paris, au Sofitel de Lyon, au Fil de l'Eau, un des célèbres Relais et Châteaux situé à Brantome dans le Périgord etc. Puis retour à Lyon en 1998 pour ouvrir mon propre restaurant, le Casse Museau, dans le 1er arrondissement.

-Et ensuite ?
Au bout de 6 ans, j'ai eu envie d'un changement radical, je me suis donc tourné vers le tabac. Proche de mon restaurant, j'apprends en 2003 que mon bureau de tabac préféré, le Maryland, est en vente. Je saute sur l'occasion et je me lance en novembre 2003. Ce tabac a une histoire : en effet, cela fait plus de 180 ans à ce même emplacement qu'ont officié des dizaines de gérants différents! Donc au début, je reprends classiquement l'activité traditionnelle tabac, presse, loto et très vite, étant bouffardeur, je souhaite développer le tabac à pipe ! De plus, l'offre sur Lyon était très pauvre. Pris par le travail, j'ai laissé tombé cette idée; mais il y à quatre ans, je décide d'arrêter tout bonnement les jeux pour me consacrer essentiellement au tabac et surtout aux tabacs à pipe. 

-Quels tabacs à pipe vendez-vous le plus ?
Aujourd'hui, nous sommes sans doute le plus grand diffuseur de la région Rhône-Alpes et apparemment même au delà, dixit de nombreux clients ! Nous avons en stock 120 tabacs à pipe aussi bien des bruns, des blonds, des blagues, des pots, des éditions limitées... Chaque client a sa marque de prédilection, mais nous essayons toujours de faire découvrir de nouveaux produits. Il n'y a pas de produits phares, tous se vendent très bien ! De 20 à 60 ventes de tabacs à pipe par jour, plus les articles s'y rapportant (chenillettes, filtres, cure-pipe...). 

-Quelles marques de pipe vendez-vous principalement au Maryland ?  
En ce qui concerne les pipes, j'ai en exclusivité sur Lyon la collection quasi complète ( 250 modèles ) du célèbre maître-pipier Pascal Piazzolla. Les prix varient de 38€ à 1500€. La fourchette est large, et il y en a vraiment pour tous les goûts et les budgets. Le gros plus de Piazzolla, c'est la qualité et l'ancienneté de ses ébauchons; en effet la plupart de ses bruyères ont au minimum 50 ans, ce qui procure un fumage exceptionnel, quasiment aucun culottage à prévoir. Nous nous rendons avec mon assistante Patricia régulièrement chez eux en Haute-Savoie pour découvrir des nouveautés et  nous imprégner de l'atmosphère de l'atelier. Un vrai bonheur à chaque fois. De plus, Pascal Piazzolla assure un service après-vente  sérieux et efficace, en priorité pour ses pipes, ce qui permet de garder une clientèle de plus en plus fidèle et passionnée (en moyenne 10 ventes de pipes par semaine).

- Et vous-même, quelles pipes fumez-vous ?
Personnellement, je fume des Piazzolla (60 modèles différents), principalement des géantes avec tuyau en acrylique. Et j'ai aussi une superbe Poul Winslow handmade. Une pure merveille...

- Quel est votre type de tabac préféré, à titre personnel ?
Mes deux tabacs préférés sont l'Harlekin de chez Poul Winslow et le Cruise Line de chez McConnell.

-Voyez-vous une évolution dans votre clientèle ? Avez-vous des jeunes, des nouveaux fumeurs de pipe ?
Notre clientèle est très variée, des jeunes, beaucoup de femmes, des novices, des passionnés, des personnes souhaitant fumer différemment... Après chaque visite de nos clients, nous les invitons à nous rejoindre sur le compte Facebook du Maryland : Tabac Maryland Lyon. En effet, toutes les semaines, je poste un article sur les nouveautés, les humeurs du moment, les pipes etc.

DÉCOUVREZ LE MARYLAND EN DIAPORAMA


Tabac Le Maryland
14, rue de Brest
69002 LYON
Tél.  09 62 13 12 85  

VUES

7 commentaires :

MacSens a dit…

Merci Monsieur de défendre la pipe et le tabac. Beaucoup de bureaux de tabacs sont devenus des boutiques de loto, chwing-gum, cartes téléphones, sandwitch.... Se diversifier, pourquoi pas, mais oublier pourquoi on a une carotte.... En plus, beaucoup de buralistes disent qu'ils ne vendent pas de tabac à pipe, alors ils n'en ont pas ou presque pas. Forcément, comme ils ne connaissent pas ils ne savent pas faire découvrir. L'autre jour, un buraliste m'a dit que le Caporal n'existait plus. Je lui ai dit que ce n'était pas vrai, il m'a presque mis dehors !!!

loic a dit…

une adresse incontournable à Lyon. Du choix, beaucoup de choix et la grande gentillesse de Régis.

Jean-Claude Zawich a dit…

Vraiment un chouette article qui donne envie d'aller voir sur place!

Laurent a dit…

Vous avez de la chance vous qui habitez les grandes villes: Paris et Lyon surtout. ici dans mon village du Lot, c'est le vide. Et on n'a pas le droit de se faire envoyer du tabac. Où est l'égalité ? résultat: le traffic s'organise.

fredimage a dit…

Une véritable caverne d' Ali Baba du fumeur de pipes !
Avec un accueil chaleureux et agréable.
JEtant dans la région, j'ai eu l'occasion d'y aller cet été, étant totalement à sec ... et j'ai pu y trouver mon bonheur.
Une belle adresse à conseiller. Bravo

Anonyme a dit…

Sur Avignon, c'est le vide tout comme dans le lot .. à peine si on peu trouver les grands classique comme le "clan" ou "l'amphora full aroma", le choix est restreint! à la lecture des revue de tabac tous plus belles les unes que les autres, ça fait envie!!
je lance un appel à ceux qui, fumeurs de pipes, pourront m'indiquer un endroit où s'approvisionner pas trop éloigné!!
Merci

Anonyme a dit…

Personnellement , j'ai eu une très mauvaise expérience avec ce commerçant qui ne daigne pas donner de renseignements si l'on ne vient pas pour acheter et qui le fait savoir à haute voix et de manière très déplacée... Desolé monsieur, Lyon est une ville touristique dans laquelle des personnes ne connaissent pas les rues et daignent demander leur orientation à un commerçant. Nous ne serons pas les derniers.