Exemple

15 novembre 2015

► Test du Cabbie's Mixture de Samuel Gawith




Ce Cabbie's Mixture se présente sous forme de rondelles (curly cut) et de broken flake. Comme souvent chez Gawith, on peut regretter le trop important taux d'humidité présent dans le tabac. Il faut donc bien l'aérer — éventuellement laisser la boîte ouverte un jour ou deux  avant d'en remplir son fourneau. Il est par ailleurs préférable de bien l'émietter. 


À l'allumage, mieux vaut s'y prendre à deux ou trois fois afin de bien embraser la surface totale. Ensuite, lorsqu'elle est bien lancée, la combustion se fait de manière régulière.
En tirant doucement de petites bouffées, le goût du virginie ressort sans piquant, cependant qu'une pointe poivrée caractéristique du périque devient perceptible.
Résultat: un mélange plutôt léger, agréable à fumer, mais... 

Car il y a un mais, à mon avis. Le mélange manque de typicité, peut-être même de saveur, et ne saurait rivaliser avec un Escudo ou un Dunhill De Luxe Navy Rolls. Si la comparaison avec ces deux références du genre ne lui est pas favorable, ce Cabbie's Mixture n'en reste pas moins un honnête tabac. Mais chez Gawith, et toujours s'agissant d'un virginie/périque, ma préférence va nettement au St James flake, un excellent mélange.
N.S



VUES

13 commentaires :

Jack a dit…

Merci Nicolas de nous faire partager ce tabac. J'espère pouvoir le trouver dans mon magasin préféré en Belgique.je n'ai malheureusement toujours pas réussi à trouver les derniers tabacs présentés. Il paraît qu'ils seront présents en Belgique fin de l'année.
Jack

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Jack, d'après mes informations, ce Samuel Gawith Cabbie's Mixture ansi que le Lakeland Dark doivent arriver en Belgique dans les tout prochains jours.

Jacques a dit…

Bonjour à tous et merci à Nicolas pour cette revue sur le Cabbies.

Au niveau des arômes développés en bouche, le Cabbies se rapproche-t-il plus du St James Flake (arômes de fruits à coques grillés, toastés) ou de l'Elisabethan mixture (arome de prûnes, de dattes sous des effluves de sous-bois, de tubéreuse avec des notes de fleurs blanches) ?

Sinon en VA outre le St James et l'Escudo, j'aime bien le Red cake 5100 de chez McClelland (en bulk) et le Blakjack de chez Fribourg et Treyer que je ramène de Suisse (Synjeco). Non seulement ce sont de très bonnes bases pour réaliser ses blends latakiés homemade, mais ce sont d'excellents tabacs naturels à fumer seul. Ensuite, on trouve tous les très grands VA allemands et suisses comme le Meistermischung no 88 de chez Kolhase & Kopp, le Reiner Golden Flake 100 réalisé par Kolhase & Kopp, le mélange no 52 de chez Pfyffe Laade à Bâle ou Virginia Bright de chez Tabak gourmet à Berne.

Bonne pipe à tous en ce jour bien triste.

Jacques

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Bonjour Jacques,

Je ne lui ai pas suffisamment trouvé de caractère pour pouvoir dire si ce Cabbie's est plus proche du Dunhill Eisabethanmixture ou du Samuel Gawith St James Flake.

Je le comparerai davantage au Three Nuns dans sa version actuelle.

Charly a dit…

Jacques le Red Cake de Mac Clelland, tu le trouves en Europe ?

Jacques a dit…

Bonjour à tous,

@ Nicolas : le Three Nuns actuel n'est pas vraiment ma tasse de Darjeeling ... Je préfère donc m'abstenir. Je viens déjà d'avoir une mauvaise surprise avec un autre VA de chez Samuel Gawith, le Finest Kendal Twist Black.

@ Charly : le seul endroit en Europe occidentale où tu peux trouver du Red cake en vrac est chez Synjeco en Suisse. Même à Berlin, je n'en ai pas trouvé. Par contre en Russie, Ukraine, Pologne, on arrive à en trouver. Notamment en zone internationale aiu duty free de l'aéroport de Varsovie qui a toute la gamme McClelland.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Le Three Nuns m'avait déplu, et avait laissé sur sa faim Scytale:

VOIR L'ARTICLE SUR LE THREE NUNS >>

Les McClelland, je ne les ai pas vus à Moscou, mais on les trouve à Saint-Pétersbourg, au pipeshop.ru

Jack a dit…

Personnellement , je trouve que le dunhill Elisabeth est un tabac qui manque un peu de caractère. Bref un excellent tabac passe partout.
Jack

Jacques a dit…

Concernant le Three Nuns, l'adjonction de burley fumé au feu de bois (le burley est une variété de Kentucky) est une catastrophe et ne remplace nullement le St James Parish. Contrairement au Latakia qui subit le même processus de séchage que le Kentucky dark fired, celui-ci devient vite agressif en cas de surdosage.

Avec les burleys, on passe très vite de l'arôme chocolat-nutella, au grillé-toasté, puis à l'épicé-piquant, alors que le surdosage de Latakia ne fera qu'adoucir le mélange (ex : Pirate Kake 70 % La-30 % Va). Il faut des virginias ayant une forte teneur en sucres (fructose et glucose) pour équlibrer le mélange et tel n'est pas le cas dans le Three Nuns actuel. On trouve beaucoup de brins rouges et marrons dans la mixture, preuve que les sucres contenus dans les feuilles de virginias ont caramélisé lors du séchage en hangar chauffé et ventilé, ce qui rajoute de l'acidité et explique l'odeur aigrelette à l'ouverture de la boite. En fait, il ne s'agit pas de virginias de première qualité. Les feuilles ont été séchées trop vite et/ou à trop haute température lors de la phase de réduction des côtes des feuilles de tabac, ce qui génére un déficit de sucres disponibles pour équilibrer la mixture.

Concernant McClelland, je vais devoir appeler Daniel car je ne vois plus la marque référencée sur son site : http://www.synjeco.ch/pataall/taba/1000.php?i5 (copier dans votre navigateur). D'içi qu'ils aient arrêté la distribution (gloups !), il va falloir commander ... aux USA ou à St Petersbourg !

En fin de mois, je dois y passer 15 jours pour le travail et ferai le tour des blenders de Suisse romande et alémanique. Cela m'étonnerai fort que je ne trouve pas de McClelland en vrac.

Concernant l'Elisabethan mixture, c'est comme le reste de la gamme Dunhill depuis qu'Orlik a repris la fabrication. Sous la période Murray, ce tabac était beaucoup plus sec et goûteux. L'adjonction de virginias trop sucrés a donné à ce grand classique des VA/PE un côté propret qui plait bien sur le marché américain, mais ne râvit plus nos palais européens. Non pas que Scandinavian Tobacco ne sache pas réaliser un blend, mais c'est un choix délibéré pour satisfaire leurs plus gros clients, les fumeurs de pipe nord américains ...

Jacques a dit…

Intrigué par la présentation de Nicolas, il y a une quinzaine de jours, je viens à mon tour de tester ce Va/Pe dans trois bulldogs droites de tailles différentes, une Peterson Sherlock Holmes Baker Street à gros foyer, tuyau fishtail repercé à 4,3 mm et lentille ouverte, une Dunhill 4104 Shell briar à foyer moyen, une Charatan Grosvenor Rustic 38 à petit foyer.

D'emblée la critique de l'humidité de la mixture fréquente chez SG est évidente, aggravée par la coupe mixte curly cut et broken flake qui retient l'eau et donne une impression de fouilli dans la boite comparé au De Luxe Navy Rolls ou au St James Flake. Sorti directement du tin, la mixture a même réussi à étouffer ma Baker Street à gros foyer et perce élargie. Après une demi-heure de séchage sur un carton posé sur un radiateur, ça se passe nettement mieux. La combustion devient régulière jusqu'à la fin du bol.

Les premières bouffées sont surprenantes. Même en tirant fort sur la pipe pour amorcer la combustion, on ne retrouve pas le côté épicé, parfois piquant d'autres Va/Pe comme le Solani 633 ou le Black Parrot. Tout au plus, une note légèrement poivrée ou musquée vient aux papilles, aggravé par un manque évident de nicotine. Selon la classification anglo-saxonne, c'est une mixture que je qualifierai de mellow.

Au plan gustatif, le Périque est décevant. On ne retrouve pas l'arôme de prune, de raisin mûr et de fruits d'automne que distille habituellement le St James Parish en finale. Le Virginia me semble aussi mal équilibré en sucres. On ne retrouve pas la pointe d'acidité sous la douceur soyeuse, habituelle avec l'Escudo ou le De Luxe Navy Rolls. Cette excès de douceur ne répond guère à mes attentes en matière de Va/Pe. Au point que pour un ultime test, j'ai ajouté quelques morceaux de SG Black XX Kendal Twist. Le blend devient toute de suite beaucoup plus Rock n'Roll !

Après six tests (deux par pipe), je trouve ce Cabbie's plus proche du Full Virginia Flake que du St James Flake chez SG ou de l'Elisabethan mixture. Un Va/Pe dont le Périque a été réduit à sa portion congrue et qui ne se révèle qu'en fin de bol, mais alors sans subtilité. Bref, j'ai l'impression d'avoir fumé un fantôme, une illusion de Va/Pe. Juste de quoi titiller un peu les papilles avant un bon steak sauce au poivre.

Quant aux tailles de pipes utilisées pour ces essais, les meilleures sensations gustatives ont été obtenues avec la Charatan et la Dunhill. Donc privilégiez des pipes à petit foyer. Idéalement, ce tabac s'accorderait bien avec une Billiard de groupe 3.

Dernier point, je préfère nettement le Cabbie's au Three Nuns version Kentucky dark fired qui pique un peu trop la langue.

Bonne pipe à tous.

Jacques

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Le Cabbie's Mixture de Samuel Gawith ainsi que le Lakeland Dark sont arrivés en Belgique chez Leferver Havana House.

Idem pour le Dunhill Three Year Mature Virginia et le Ready Rubbed.

Ainsi que les Gawith Hoggarth & C°: Gawith Red ­ Ennerdale Flake ­ Cherry Vanilla

http://www.lefever-havanahouse.com/home/

Jack a dit…

Bonjour Nicolas et Jacques bien-sûr notre spécialiste.
Je viens de fumer plusieurs pipes du cabbie 's mixture. C'est un exçellent tabac pour autant que la boîte soit ouverte quelques heures( lire les conseils de Jacques) avant fumage. Pour le fumeur de semois et de tabacs anglais que je suis , il me permet sans aucun problème d'alterner le fumage avec du semois grosse coupe. Il est légèrement poivré et conserve ses saveurs jusqu'au bout du fumage. C'est un tabac à découvrir. Le mélange est équilibré et très facile à fumer.
Je remercie Jacques pour ces nombreux conseils , Nicolas pour la découverte, la maison Lefevre pour le bon moment passé pour les explications et les choix de tabacs proposés (plus particulièrement les nouveaux Dunhil que je dois encore découvrir).
Jack

Jacques a dit…

Bonjour à tous,

Pour une première approche des Va/Pe, le Cabbie's n'est pas trop déroutant comparé à un Solani 633 flake ou un Black Parrot. Si tu as aimé ce blend, il te reste à essayer le Dunhill De Luxe Navy Rolls, l'Escudo Navy De Luxe et le St James flake. Lesquels ont davantage de caractère, sans être excessifs. En effet, l'usage du véritable Périque (le St James Parish et non le Burley Greenriver) doit toujours être maîtrisé par le blender. L'ajout de ce tabac est un condiment ou une épice destinée à relever les virginias un peu trop sucrés. A défaut, il donne un goût de vômi à la mixture et est totalement ignoble à fumer pur. Tout l'inverse du Latakia.

Sinon, je n'ai pas essayé les nouveaux Dunhill. Les avis sont partagés sur le 3 years matured virginia (http://www.tobaccoreviews.com/blend/464/dunhill-three-year-matured-virginia). J'ai un peu peur de me retrouver avec un 965 légèrement saucé qu'on aurait encavé. Quant au Ready rubbed, un Cavendish/Or/Va, saucé Orlik ? C'est totalement hors de question en ce qui me concerne, (Vade retro satana [...] Ipse venena bibas Arrière, Satan ! Bois toi-même le poison).

Le site de la maison Lefever, paraît bien tentant ...

Bonnes volutes

Jacques.