Exemple

25 septembre 2013

> LE NOUVEAU MARQUAGE DES PIPES DUNHILL

Le détail aura sans doute échappé à beaucoup d'entre nous: depuis l'an passé, les pipes Dunhill ont changé de griffe sur la tige.
La célèbre marque anglaise, créée au tout début du XX° siècle par Alfred Dunhill, a introduit le point blanc sur ses tuyaux en 1912, si l'on en croit la version officielle. Cent ans après, le nom de ce white spot est gravé dans la bruyère.
"Le marquage White Spot a déjà existé autrefois, mais la signature Dunhill était proéminente. Le logo est désormais bien visible", explique à Pipe Gazette Kalmon Hener, directeur des articles pour fumeurs de l'entreprise britannique.
Pour célèbrer le centenaire de cet élégant et reconnaissable cercle blanc, la firme londonnienne a modifié l'estampillage de ses pipes. En lieu et place du simple marquage "DUNHILL", suivi de la référence du modèle et de l'année (d'ailleurs souvent complexe à décrypter pour les productions anciennes), le fabricant grave ses pipes de la manière suivante depuis 2012: "Alfred Dunhill´s THE WHITE SPOT", mention à laquelle restent adjoints le nom de la gamme, le nombre désignant le groupe (la taille) et la forme, ainsi que l'année de fabrication en deux chiffres: 12, 13... Le point blanc sur le tuyau reste bien évidemment inchangé.
Ces précisions pointilleuses sembleront sans doute anectdotiques voire futiles pour bon nombre de fumeurs, mais raviront les collectionneurs de la marque.



UN POINT, C’EST TOUT


Lorsque Dunhill a introduit le point blanc, il s'agissait d'indiquer au fumeur comment orienter son tuyau lorsqu'il le remontait sur la tige d'une pipe: une sorte de mention "haut / bas" qui ne dit pas son nom. Ce marquage ne présente d'ailleurs un intérêt pratique que pour les pipes droites, le placement dans le bon sens d'un tuyau courbe allant de soi. Mais le white spot constitue aussi -et peut-être surtout- un repère esthétique, un point sur l'ébonite devenu un signe distinctif. A l'origine en ivoire, il est de nos jours fabriqué en acrylique.


Un article(en anglais)pour dater les pipes Dunhill >

VUES

5 commentaires :

Pierre a dit…

Je ne suis pas fana des pipes Dunhill, trop cheres par rapport à d'autres pipiers qui font mieux et à meilleur prix. il est devenu impossible de s'acheter une Dunhill lisse et les sablées sont surcotées. Alors quoi, on paye le point blanc? Je suis d'ailleurs déçu que Pipe gazette fasse la promotion d'une marque qui ne joue que sur le prestige.

Anonyme a dit…

Les pipes qui n'étaient pas parfaites pour porter le point blanc étaient destiné à la marque Parker.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Pierre, faire un article sur un thème n'est pas faire de la promotion. Dans celui-ci, rien n'est dit de subjectif sur les pipes Dunhill.

Nicolas

Pierre a dit…

Nempêche, c'est du luxe et pas de la pipe.

Squadron a dit…

J'ai ressemant eu la chance de trouver, a très bas prix sur un vide grenier, une Dunhill de 1969 (estate en très bon état).

J'ai pris grand plaisir a résoudre le jeux de piste qui permet de dater les pipes de cette marque.