...
Exemple

20 juin 2020

► HU Tobacco : " Des mélanges faits pour les connaisseurs"





QUESTIONS À HANS WIEDEMANN



Qu'est-ce qui différencie les tabacs HU des autres mélanges?
HU Tobacco est une très petite entreprise. C'est la raison pour laquelle nous pouvons ou devons produire en très petites quantités. Une petite production est toujours une garantie de haute qualité. Parce que la production est faite à la main et que les ouvriers sont des spécialistes avec les plus hauts niveaux de qualité. L’autre raison est que vous pouvez utiliser de petites quantités de tabac qui ne seraient pas suffisantes pour les grandes marques. Vous trouvez donc des tabacs d'excellente qualité.
L'autre point est que les mélanges HU sont faits pour les connaisseurs. Les mélanges ne sont pas faits pour un marché de masse, mais servent une petite niche pour laquelle vous pouvez développer des recettes spéciales.

Vous êtes un concepteur de tabacs depuis près de dix ans maintenant. Mais qui fabrique les mélanges?
 
Oui, je crée les recettes et HU Tobacco fait produire ses mélanges par Kohlhase & Kopp et de DTM (Dan Tobacco, NDLR). Les deux sont d'excellentes fabriques de tabac, avec une longue expérience et une production de haute qualité.

Quels sont vos liens avec la maison Bosch?
Au début, HU Tobacco livrait le tabac directement au client final. Cependant, en raison du volume, ce modèle commercial n'était plus tenable pour moi. Tobacco Bosch a ensuite repris cette partie du travail pour moi. Au fil du temps, de plus en plus de magasins de tabac vendant des produits HU Tobacco ont été ajoutés. Maintenant, je suis arrivé à un point où cela aussi est trop lourd à gérer pour moi, de sorte que Tobacco Bosch prendra en charge la distribution complète et l'expédition dans un proche avenir. Les frères Bosch sont des partenaires et des amis.

Quelles sont les principales lignes des tabacs HU?
L’accent est mis sur les tabacs de la gamme Warehouseblend, de la gamme Africa et les flakes. Les deux derniers mélanges Night Owl et Dark Moor sont un énorme succès. Deux très bons mélanges naturels qui sont très réussis.

Quels sont les mélanges HU les plus populaires?
 
Les vrais classiques de HU sont le Nashville County, le Louisiana Broken et le Director's Cut. Ainsi que le Dockworker, le Flanagan, le Haymaker, et bien sûr le Night Owl et le Dark Moor.
Les mélanges anglais sont le Zulu, le Port Latakia Fayyum et le Fayyum Kake. Vous voyez que HU Tobacco se concentre sur les mélanges naturels ou les mélanges avec seulement une petite quantité d'arôme ajouté.

Pouvez-vous nous parler des deux mélanges présenté ici: le Dockworker et le Dark Moor?
Le Dockworker et le Dark Moor sont de style très similaire, mais de goût totalement différent. Le Dockworker est un flake des débuts de HU Tobacco et il combine virginia, orientaux et burley, pour créer un excellent mélange de force moyenne avec un accent sur les notes de chocolat. L'oriental ajoute également des notes éthérées et fruitées. Un flake très intéressant qui est tout sauf ennuyeux.
Le Dark Moor est nettement plus fort que le Dockworker. Le goût terreux du kentucky domine ici. Bien que le mélange ne soit pas excessivement fort, il reste puissant. Avec sa note épicée, le Dark Moor séduit par son goût très complexe.
Les deux sont d'excellents tabacs que je recommande vivement à tout le monde. Le Dockworker est plus léger et un peu plus ludique, tandis que le Dark Moor est clairement plus fort, mais avec un goût plus complexe.
 

En conclusion, dites-nous quelques mots sur votre toute nouvelle série "Gran Reserva Limitada 2 Años".
Gran Reserva Limitada 2 Años est une nouvelle ligne de mélanges faits avec des tabacs qu'on a laissé vieillir. Je réalise trois mélanges qui ont passé deux ans dans une pièce climatisée avec des variations de température et d'humidité. Donc, ces mélanges auront une saveur très douce et profonde. Le premier de cette série s'appelle Rocinante. Un mélange de virginie et de burley, avec une pincée de kentucky et de perique.


Dans la gamme généreuse de HU Tobacco, qui en compte à présent plus d'une soixantaine, deux exemples: le Dockworker et le Dark Moor, deux mélanges achetés en Allemagne.

Le Dockworker est une réalisation de Dan Tobacco pour le compte de HU. Il s'agit d'un mélange naturel de burley, d'orientaux et de virginia, présenté en flakes. Si le côté sucré et pomme bien mûre senti à froid confirme bien la présence des orientaux, je ne les ai pas perçus en fumant ce Dockworker. En revanche, le burley est proéminent, soutenu discrètement par un virginie légèrement citronné. Un burley qui m'apparaît comme étant d'excellente qualité (semble-t-il cultivé au Malawi, pays d'Afrique australe), rappelant la saveur de la noix, du cacao et le goût du cigare. Le Dockworker est savoureux et très burley. 


Passons au Dark Moor, qui lui est fabriqué par Kohlhase & Kopp. C'est un assortiment de virginia, de kentucky et de perique, en coupe classique moyenne. Au début, on est surpris par la relative douceur du mélange, résultat d'une parfaite fusion entre un virginie terreux et un kentucky boisé. De la saveur et pas de sueur. Puis, on avait oublié sa présence, le côté poivré du perique apparaît à mi-pipe. D'abord discret, il donne un sérieux coup de fouet sur la durée, monte en puissance et prend peu à peu une place qui éclipse les autres ingrédients. 

Le Dark Moor, comme le dit Hans Wiedemann lui-même, est un mélange relativement fort. J'ajouterai qu'au début, il cache bien son jeu.


>> VOIR LE SITE DE HU TOBACCO


VUES

15 commentaires :

Le piperrant a dit…

Merci Nicolas pour cette interview instructive ! Je ne connaissais pas cette maison mais je suis bien motivé maintenant de la découvrir !

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Merci, le Piperrant. Ce sont des tabacs subtils.

Charly a dit…

J'avais entendu parler de ces tabacs HU et je suis intéressé par l'idée des tabacs vieillis laissés maturés. Merci.

Anonyme a dit…

Merci pour cette alléchante information.
Cependant quelle est la probabilité de trouver ces tabacs en France ?
Cordialement
Jean-Philippe

Nicolas de Pipe Gazette a dit…


@ Jean-Philippe: Aucune probabilité, hélas. Mais les voyageurs et frontaliers de l’Allemagne peuvent aller faire des courses chez leurs voisins. A ce sujet, Baumert, à Kehl, peut avoir tous les mélanges distribués en Allemagne. Il suffit de leur passer un coup de fil une semaine avant. Ils parlent français.

https://www.pipegazette.com/2013/10/visite-chez-zigarren-baumerg-kehl.html

Unknown a dit…

Super article encore. Le Dockworker est commandé à un cousin strasbourgeois.

Bertrand Semois a dit…

Moi c’est le Dark Moor qui me tente bien.

Unknown a dit…

Quel dommage que l'achat de tabac sur internet soit interdit ! Merci pour cette découverte. Cela donne envie de goûter à ces tabacs, mais je n'ai hélas aucune occasion de voyager en Allemagne.

La hyène a dit…

Quant à l'article et à la découverte des tabacs, c'est vraiment intéressant.En Allemagne, cela bouge encore et il y a moyen de gagner de l'argent avec le tabac mais ce qui me surprend, c'est l'insupportable habitude de ne pas assumer leur germanité et de s'être complètement abandonné à l'anglais. Pourtant, l'allemand est une belle langue. C'est désespérant.

Loïc a dit…

Qualité au rendez vous avec cette maison.
Et comme le dit Nicolas si vous avez l'occasion d'aller à khel, vous y trouverez un formidable accueil.

Emilien Joffroy a dit…

Hans Wiedemann, merci de votre passion communicative.

Matt a dit…

Merci pour ces découvertes, Nicolas. Même si nous n'avons pas l'occasion d'aller à Kehl, c'est toujours intéressant de connaître l'existence de ces mélanges d'outre-Rhin. Si le Dark Moor "cache bien son jeu", peut-être faudrait-il apposer sur la boîte, en guise d'avertissement, ce vers d'Emily Brontë : "The desert moor is dark, there is tempest in the air".

J'ai relevé sur le site de HU Tobacco l'existence d'un English Breakfast, probablement inspiré de l'EMP. Il reste à vérifier s'il égale l'EMP d'antan...

Marc Maxime a dit…

Les propositions "à l'anglaise" de Hu Tobacco, sont pour beaucoup d'entres elles de belles réussites. Le "Tigray" et le "Fayyum" ont pris la place respective du "Westminster" et "Quiet Night" de GL Pease. C'est dire !... Même le "Daddy Gefftl", version discrètement aro d'un Anglais classique est un vrai plaisir alors que je ne suis pas amateur d'aros.

Matt a dit…

Le site de Dan Tobacco précise que leur fabrique de tabacs se visite (sur rendez-vous). Ceux qui ont la chance de se rendre à Lauenburg/Elbe (Land de Schleswig-Holstein, frontalier avec le Danemark) pourront donc en savoir plus sur la fabrication du Dockworker. La fabrique est installée dans une ancienne malterie, ce qui n'est sans doute pas un hasard car les pays de tradition brassicole ont souvent une longue tradition dans l'art de fabriquer le tabac à pipe.

Guy a dit…

Formidable initiative. l'Allemagne est vraiment top !