Exemple

02 novembre 2012

✝ DISPARITION DE PHILIPPE BARGIEL


Le pipier Philippe Bargiel

Il était l'un des derniers à traiter les pipes en écume à la manière traditionnelle: avec du blanc de baleine, puis - après que cette substance animale a été interdite d'utilisation- à l'huile de jojoba.
Ces dernières années, Philippe Bargiel s'était davantage consacré aux réparations. Il portait un soin particulier à redonner aux pipes anciennes leur lustre d'antan.

Lire également: L'écume et le cachalot >



VUES

5 commentaires :

Alain a dit…

Triste nouvelle. Je le savais souffrant mais je n'imaginai pas cette issue tragique. Mes pensées à sa famille.

Anonyme a dit…

Je l'avais croisé un jour dans un salon. Son travail ètait soigné mais les prix de ces pipes avaient atteints des niveaux excessifs sans doute avec les intermèdiaiires.. Un grand artisan qui part trop vite.

Ludovic a dit…

Perte d'un grand professionnel passionné par ce qu'il faisait...
Pensées à sa famille également.

Anonyme a dit…

Dire qu'il n'avait pas 60 ans. RIP.

mpm.bandit a dit…

A l'occasion du 133ième Chapitre de la Confrérie, celle-ci recevra en son sein notre regretté ami, Philippe Bargiel, en présence de sa fille, Cécile.

http://i79.servimg.com/u/f79/12/15/58/63/intron10.jpg

Une grande reconnaissance pour ce Pipier Parisien, Maître Sculpteur, qui nous a quitté récemment.

Je vous invite cordialement à venir assister, avec nous, à cet évènement particulier ou, à défaut, à vous associer à nous, par la pensée, pour rendre hommage à Philippe en cet instant particulier.