28 décembre 2015

► Les conseils de BC pour fumer la pipe

10 commentaires :

Jack a dit…

Et l'on pourrait ajouter ne pas culotter sa pipe à l'extérieur surtout si grand vent.
Merci Nicolas pour le rappel. Bonnes fêtes de fin d'année.
Jack

Yann Kadlub a dit…

Je vous remercie grandement pour ce petit article qui pour moi étant complétement novice m'es d'une grande aide! Merci encore je vais pouvoir pleinement profiter de mes premières expériences de fumeur de pipes avec de très bon conseils!

loran a dit…

Yann je te souhaite de prendre du plaisir avec tes premières pipes. Soyez patient et le plaisir ne sera que meilleur. Bonnes fêtes de fin d'année.

Gilmieug a dit…

Merci, ce sont des conseils toujours bon à rappeler! Et utiles pour les débutants comme Yann.

Jacques a dit…

On pourrait ajouter :

- De supprimer le condenseur (filtre métal ou zigouigoui) dès l'achat. Ça ne sert à rien et favorise la condensation dans la tige.
- D'avoir une mixture à la bonne hygrométrie. Le tabac ne doit pas être humide, mais rester souple sous les doigts. A défaut, vous aurez des problèmes de combustion et serez obligés de rallumer votre pipe, notamment avec les S. Gawith.
- D'utiliser la bonne méthode de bourrrage. Je préfère celle d'Achim Frank (http://www.fumeursdepipe.net/bourrage.htm) ou dérivée. Patrick Cornu fait une démonstration qui est filmée par Nicolas. Recherchez sur ce blog.
- De culotter votre pipe par tiers, (1ère semaine ne remplir qu'au premier tiers, deuxième semaine ne remplir qu'au second tiers, puis troisième semaine bol complet). Pour ceux qui auraient des difficultés avec le culottage par 1/3, jamais évident avec un novice, il est possible de remplir le bol à moitié ou complétement. Mais dans ce cas vous devez fumer très très lentement et ne jamais faire chauffer votre pipe en tirant dessus comme un saguoin. Une bruyère vierge doit être respectée sinon sa durée de vie sera obérée. C'est là que s'exprime les premiers arômes boisés et que l'on peut juger de la qualité (ou non) d'une bruyère. Privilégiez les vieilles bruyères bien sèches. Une bruyère verte est infâme à fumer. Idem pour les préculotage (sauf pour les Dunhill qui sont parfaites dès la première mise à feu). C'est souvent une couche durcissante chimique au goût atroce mise en oeuvre par les pipiers qui en ont marre de devoir changer les pipes brûlées ou trouées par des débutants peu soigneux. Mais souvent cela cache un ébauchon mal ou trop rapidement séché ou encore une bruyère âcre de mauvaise qualité comme pour les Peterson bas de gamme. Le seul préculottage acceptable est celui au feu, en passant le foyer au bec bunsen comme le fait Blakemar's briar au Royaume-Uni. Mais on perd tout le plaisir de la première mise à feu. Raison pour laquelle je leur commande toujours des vierges.
- Enfin pour un débutant, une pipe droite sera plus facile à gérer qu'une pipe courbe et surtout une churchwarden (à la mode chez les jeunes fumeurs depuis le film le Seigneur des Anneaux). En effet, la condensation (jus de pipe) aura moins tendance à s'accumuler. En cas de problème, insérer une chenillette dans le tuyau et la tige pour absorber l'humidité. Mais si vous avez respecté le premier item, cela ne doit pas se produire.
- Une fois votre pipe refroidie nettoyez-la immédiatement avec une chenillette abrasive ou non et un peu d'alcool à 90°. Laissez la sécher au moins 12 h (24 h pour les pipes neuves en cours de culottage).

Dernier conseil, fumez toujours lentement. Vous apprécierez davantage le goût de votre tabac.

Bonne pipe à tous et bonnes fêtes de fin d'année.

Jacques

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Merci Jacques pour ces conseils supplémentaires.

Voici le lien avec la vidéo de Patrick Cornu pour le bourrage et l'allumage:
http://www.pipegazette.com/2012/03/bourrer-sa-pipe-les-conseils-de-patrick.html

Et ceux de Pierre Siramy:
http://www.pipegazette.com/2014/08/conseils-un-debutant-par-pierre-siramy.html

Joseuvic a dit…

J'ai la version Chacom qui était dans la boite de ma première pipe achetée au début des années 90.
Au dos il y a une liste de tabacs français en vente à l'époque dont il ne reste pas beaucoup de survivants.

Le plus amusant c'est qu'en achetant la Pipe de l'Année 2016, il y avait exactement le même dépliant.
Ils devaient en avoir fait imprimer un sacré stock chez Chacom.

PS: Nicolas; si le dépliant Chacom t'intéresse pour Pipe Gazette, dis-le moi. Je t'enverrai la version scannérisée.

Jacques a dit…

http://www.pipe-du-nord.com/p/104/pour-bien-fumer-la-pipe.php

Jacques a dit…

http://www.lecadrenoir.com/contents/fr/d180_conseils.html

http://www.mf-cadeaux.com/les-fiches-conseils,fr,8,23.cfm

http://www.fumerchic.com/fr/content/21-conseils-comment-fumer-pipe

http://www.pipes-jeannicolas.com/pdf/conseildufumeurs.pdf





Nicolas de Pipe Gazette a dit…

@ Joseuvic: je veux bien le document, merci.

pipegazette@hotmail.fr