Exemple

22 mars 2010

> ATHÈNES: DES PIPES AU PAYS DES POPES

La capitale grecque est une cité attachante mais bouillante, où l'on peut néanmoins trouver un calme salutaire dans les espaces naturels au pied de l'Acropole ou dans le Jardin National en plein coeur de la ville. En quête d'une pipe du pays, je me suis rendu aux adresses aimablement indiquées par des Athéniens contactés par internet. J'avais entendu parler des pipes Amadeus, Alexander et Pipex.


Trois de ces magasins pipiers ( Rentzis, Cassano et celui ci-dessus en photo) se trouvent dans des galeries sises entre le 1 et le 15 de la rue Ippokratous. Un autre se situe vers le 10 de la rue Kanari ( "The Cigar"). Il existe également une "Tabaqueria" dans une petite rue près d'Omonia, mais elle était fermée quand je m'y suis rendu.
Hélas ( ou Hellas...), rien de bien convaincant. On y trouve certes des marques internationales, mais je cherchais une pipe cent pour cent grecque. Et je n'ai pas été séduit. D'abord parce que les bruyères que j'ai vues se montraient pleines d'imperfections; ensuite parce que les pipiers hellènes ont tendance à équiper leurs pipes d'un système de filtres compliqué et -à mon avis- producteur de condensation. On m'a affirmé le contraire, mais je continue à penser que ces "machins" apportent davantage de problèmes que de solutions. Ne serait-ce que pour le nettoyage !

Tout espoir n'était pas perdu car le lendemain, j'avais rendez-vous pour boire un café sur la terrasse d'un hôtel (offrant une vue imprenable sur l'Acropole) avec deux membres du Pipe-Club de Grèce: Argiris et Nikolas. Excellent moment passé, avec de bons tabacs, dont une pure production grecque que Nikolas se procure directement auprès d'un planteur: un genre d'Oriental, très doux, qu'il découpe lui-même au couteau.


Au fil de la discussion, je fais part de ma déception de ne pas avoir trouvé une pipe grecque satisfaisante. Argiris et Nikolas me parlent alors d'un pipier, membre de leur club, et me montrent l'une de ses fabrications. Intéressé, je demande s'il est possible de lui rendre visite. Un simple coup de fil et c'est entendu: nous irons le voir ce soir. Il habite au nord d'Athènes. Nikolas m'y conduira.
Cet homme, très amical lui aussi, s'appelle Kostas Gourvelos. Ancien informaticien, il travaille le bois et fabrique des pipes depuis 1998. Dans son atelier, nous commençons par boire une bonne bière, à discuter de tout et de rien, de notre passion, de la Grèce, de la France... Ici, il faut prendre son temps. Puis, vient le moment où je lui demande de me montrer ses créations, des pipes faites à la main. Il me signale au passage que les meilleures bruyères grecques viennent de la région d'Arta, à l'ouest du pays.

Je vois immédiatement qu'il s'agit d'un artisan soigneux. Certes, toutes les formes ne me plaisent pas et de nombreuses pipes sont équipées de ces fameux filtres grecs.


Mais mon regard est attiré par quelques belles, vierges de tout système filtrant. Et notamment par une "freehand" toute en finesse, légèrement rustiquée.

Cette pipe fait maintenant partie de mon cheptel. Elle est légère, bien percée, fume parfaitement et j'en apprécie notamment la minceur du tuyau en ébonite, très plaisant en bouche.

Parcourir l'Acropole et les jardins alentour avec cette belle pipe grecque en bouche sous un soleil plus que printanier, marcher dans des rues encombrées de taxis jaunes, descendre dans des tavernes cachées et chantantes ou monter sur la colline Lycabette d'où la vue plonge sur une ville immense qui semble ne jamais s'assoupir, voilà qui me laissera des souvenirs impérissables !

Merci à Argiris, Nikolas et Kostas.

VUES

6 commentaires :

Sam a dit…

Les pays producteurs de matière première ne sont pas forcément les meilleurs "transformeurs". Mais cette pipe de Kostas a l'air bien joli. Bravo pour l'achat et le reportage.

Pouti a dit…

Pouvez-vous parler des filtres grecs ? Merci.

Anonyme a dit…

Bonjour Pouti

Les filtres grecs semblent assez compliqués .

Sur le site de Kostas Gourvelos :
http://www.woodturning.gr/pipes/Aspida.htm

Jip

Pouti a dit…

Merci pour le lien. Je ne suis pas convaincu par ces filtres.

Anonyme a dit…

bonjour j'ai un très bon souvenir d'une visite totalement improvisée, dans le péloponèse chez un artisant qui fabriquait de trés bonnes pipes...la marque était pipex quelqu'un connait?

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Depuis ce reportage, deux jeunes pipiers grecs ont émergé à Athènes: Chris Asteriou et Konstantinos Anastasopoulos.