Exemple

21 décembre 2008

> ALI BABA EN HAUTE-SAVOIE


 

Pascal Piazzolla, français d'origine italienne, cousin d'un célèbre chanteur argentin, employé à Saint-Claude, a quitté le Jura en claquant la porte pour les Alpes il y a trente ans, après avoir oeuvré chez la plupart des pipiers de la ville, notamment en tant que commercial.
Il est maintenant en attente d'un repreneur.


C'est dans cette Haute-Savoie prématurément et fortement enneigée que nous lui avons rendu visite: à Aviernoz, village au dessus d'Annecy, Thérèse et Pascal ont en leur possession une véritable caverne d'Ali Baba. De quoi rendre fou tout amateur de bruyère ! Les deux se complètent parfaitement: Pascal fabrique et répare les pipes et Thérèse s'occupe du polissage et du lustrage.
A bras ouverts, ce couple accueille les visiteurs dans ce véritable musée-atelier qui jouxte leur habitation et qui renferme des centaines de milliers de pièces: des têtes de pipe ( la gamme allant des ordinaires aux superbes flammées), des tuyaux, des viroles... un stock provenant en partie de l'ancien pipier de Saint-Claude, Jean Chretin. Sans parler des machines, des tours et des outils.
Sur deux étages, un véritable supermarché de la pipe, qui ravira les fumeurs et les pipiers professionnels ou amateurs qui pourront venir chercher ici leur matière première, ce qu'ils font d'ailleurs.

 
Pascal ne cache pas qu'il souhaite vendre. Car après plus de quarante ans passés dans les ateliers et sur les routes, il voudrait, peu à peu, céder son matériel, y compris le petit musée qu'il a constitué au fil des décennies. Alors, à qui le tour ?
Mais ne rêvons pas. Qui voudrait aujourd'hui se lancer dans cette activité avec un matériel et une matière aussi importants ? Il est plus vraissemblable que la vente se fera par pièces et non dans une seule transaction. Le problème est sans doute plus épineux pour la partie musée. Il faut trouver le collectionneur, l'association ou la collectivité locale qui désire investir pour la mémoire et pour la sauvegarde de ce patrimoine pipier.

JEAN LACROIX: LES DERS DES DERS

Pascal et Thérèse sont des voyageurs: une partie de l'année, ils n'hésitent pas à parcourir la France et les pays voisins à bord de leur camionnette pour aller rencontrer les patrons de civettes et de bureaux de tabacs et leur vendre directement des pipes Piazzolla.
Longtemps, Pascal a été le représentant de Jean Lacroix, un excellent pipier de Saint-Claude, disparu l'an dernier. De ce stock de Lacroix, il ne reste que quelques pipes neuves, âgées de plus de trente : des bruyères bien sèches et d'une remarquable douceur dès le premier fumage, nous pouvons en témoigner. Et c'est chez Pascal qu'on les trouve... sans doute pas pour longtemps.

Ci-dessus: peut-être les toutes dernières Jean Lacroix

Pascal Piazzolla, 16 A chemin entre deux nants, 74570 AVIERNOZ portable: 06 07 41 79 18

Fabrication, vente, réparations toutes marques. www.piazzolla-pascal.com/
__________________________________________________
EN BREF...

-Dernière minute:
Le Lleida Pipa Club (Catalogne, Espagne) organise la première compétition internationale en Andorre pour le 2 mai 2009. Le concours sera individuel et par équipes (clubs). La pipe de la compétition sera réalisée par Vilma Armellini. Vous pouvez voir plus d'informations sur le site du LLPC :www.lleidapipaclub.com .

-Damien Weis arrête. Le jeune pipier prometteur, employé chez Butz-Choquin, quitte le monde de la pipe pour se lancer dans une toute autre activité professionnelle.

-Le pipier lituanien Sergei Senatorov offre 30% de réduction pour les fêtes de fin d'année. Son site: http://www.senatorov.lv/ . Lui écrire à senatorovpipe@rambler.ru.

-"Epipephanie"...Patrick Cornu, du Cadre Noir à Epinal, propose des fèves en forme de pipes ! Site: cnoir.free.fr/ . Téléphone: 03.29.35.17.71 .
_________________________________________
La rédaction de PIPE GAZETTE vous souhaite de joyeuses fêtes !
Pour nous contacter: pipegazette@hotmail.fr






14 décembre 2008

> DU TABAC CHEZ OBAMA: IWANRIES À CHICAGO

Chigaco, la ville du blues, du nouveau président américain et du Cook County est un haut lieu des amateurs de pipes et de tabacs. C'est en effet sur les bords du Lac Michigan que se tient chaque année début mai le plus grand "pipe show" du monde. Le prochain aura lieu les 2 et 3 mai 2009: 300 exposants, 15 dollars l'entrée. (Renseignements en anglais auprès de fpburla@aol.com).
C'est également dans cette ville de l'Illinois qu'existe, depuis 1857, un établissement de référence dans ce domaine: Iwanries.
Cette maison est le royaume des pipes, tabacs, cigares et accesoires, dans une ambiance cosy que nous fait découvrir Alain Tenibor, qui était en quelque sorte l'envoyé spécial de PIPE GAZETTE sur place. Dans un pays devenu hygiéniste (ce qui nous est arrivé en Europe par ricochet), il est réconfortant de savoir que subsistent des espaces où les fumeurs modérés et passionnés peuvent venir chercher les objets et les fruits de leur passion.

MA VISITE CHEZ IWANRIES, par Alain Tenibor (à droite sur la photo)Situé en étage, vous percevez l'odeur du bon tabac en sortant de l'ascenseur. Couloir, moquette épaisse, boiseries, tableaux de fumeurs de pipes ou de cigares, avant de pénétrer dans le grand espace de vente.Trois jeunes vendeurs vous saluent et vous laissent circuler tranquillement entre les différents comptoirs.
Le choix des tabacs exposés est important et cependant certains demandés étaient dans une autre pièce, notamment leur propre production fournie dans de jolies pochettes alu étanches.
Le choix des pipes est impressionnant, des armoires, des tiroirs, si j'ai bien compris plus de mille pipes en stock.
Le patron, chalheureux et patient, me conseille. J'étais venu pour une pipe maison, je suis reparti en plus avec une Sasieni 4 dot en "promotion de Noël" et une pochette d'IRC virginia flake offerte. Je suis passé devant le salon fumeur, où chacun peut venir comme il veut fumer et lire éventuellement un journal, enfoncé dans un grand fauteuil. Si vous allez à Chicago il faut passer chez IwanRies, de plus l'Art Institute est tout près s'il vous reste du temps !


Ci-dessus: L'équipe d'Iwanries en 1927
Iwanries, 19 S. Wabash Ave.2nd Floor, Chicago, IL 60603, tél. (800)621-1457 . Site internet: www.iwanries.com/ (NDLR. Malheureusement, la maison répond difficilement aux emails).
______________________________________________
EN BREF...
- Le blues pour Mike: cessation d'activité définitive du site Briarblues de l'américain Mike Glukler. Beaucoup d'amateurs appréciaient ses estates à petit prix.
-Une grande vente aux enchères de pipes et d'objets divers du collectionneur Maurice Raphaël (décédé en 2007) aura lieu le samedi 31 janvier 2009 à Marseille, à l'Etude Leclere, située 5 Rue Vincent Cordouan en plein centre de la ville. (Tél:04 91 50 00). Maurice Raphaël était un grand spécialiste de la pipe en terre.
-Sébastien, le frère du piper Thierry Melan rouvre son blog "Le Fumoir". Sébastien est un amateur de tabacs à pipe et de cigares.
-Plus de morta ? Le pipier américain Trever Talbert, installé en Bretagne, annonce qu'il arrive au bout de son stock de chêne fossilisé, extrait des marais de Brière. D'autres artisans utilisent ce morta: les allemands Tom Richard et Reiner Thilo et, plus récemment, l'italien Paolo Becker.
-Un nouveau numéro de Boutique Pipe vient de paraître: Chacom, le Musée de Saint-Claude, les tabacs Pöschl et les collections de pipes sont au sommaire. Ce magazine est vendu par abonnement. Contact: 04 90 14 61 41.

07 décembre 2008

> BIENVENUE CHEZ LES GONES !


Chez les Nicolas, on ne fait pas dans le cep de vigne, mais dans la souche de bruyère. Quatre générations, une passion et un seul nom :
-Jean NICOLAS (I) fonde la maison en 1885. Il ouvre sa première boutique sous le péristyle de l’Opéra et y vend les premières pipes de la marque NICOLAS.
-Jean NICOLAS (II) lui succède en 1922.
-Jean NICOLAS (III) prend la suite en 1950.
-Jean NICOLAS (IV) rejoint son père à 16 ans, en 1960; il décide de remonter l’atelier de l’arrière-grand-père et utilise ses outils pour ses premières créations…



D'abord situé sous les arcades de l'Opéra, puis dans le passage de l'Argue, le magasin a trouvé son adresse actuelle en 1987. Sa vitrine est déjà une belle promesse: bruyère, terre et écume s'y côtoient en harmonie. Jean est un vrai fumeur de pipe. Ca se sent dès que l'on entre dans la grande et généreuse boutique et dans l'atelier qui la jouxte. Des parfums de Caporal ou de Semois.

Cet homme chaleureux vous accueille en prenant le temps.

Le temps de vous expliquer sa passion, de vous montrer les réparations qu'il réalise. Il est notamment le réparateur officiel de Dunhill pour toute la France et d'autres pays européens et par conséquent autorisé à marquer les tuyaux du fameux point blanc. Selon des témoignages que nous avons recueillis, son travail sur ces dignes anglaises est particulièrement soigné.
Le temps de vous ouvrir vitrines et tiroirs emplis de pipes de Saint-Claude, mais aussi d'italiennes, de danoises, d'anglaises, d'irlandaises... et même de lyonnaises !

Oui, car Jean Nicolas est maître-pipier, selon l'expression consacrée dans le Jura voisin, et il fabrique lui-même des modèles de formes très classiques. Ses bruyères sont douces comme la soie. Chez les canuts, cela s'impose.


Le temps de conseiller: car étant tombé dans la bruyère quand il était petit, il aime communiquer sa passion et donner quelques conseils.

"
Beaucoup de jeunes viennent me voir pour se mettre à fumer la pipe. Je leur apporte les conseils nécessaires pour bien débuter. C'est essentiel, car une mauvaise expérience conduit souvent à l'abandon. Acheter une première pipe, même à 30 euros, c'est une démarche importante", explique notre hôte qui affirme avoir 15°/°de femmes dans sa clientèle.
Jean dispose depuis cette année d'un site internet: www.pipes-jeannicolas.com/ . C'est une belle vitrine de ses activités, mais il ne propose pas pour l'instant de vente en ligne. Il faut dire qu'entre son travail au magasin et à l'atelier, il a peu de temps à donner à son ordinateur. Et une fois rentré à la maison, ce sont les "gones" qui priment !

PS: concernant les écumes, nous lui avons demandé s'il les fabriquait. Jean Nicolas est un homme honnête et il nous répond: "Je ne fabrique pas la tête en écume, j'achète des pipes ébauchées que je "retravaille" montage, tuyau, cirage (blanc de baleine et cire vierge d'abeille), polissage..."

Jean Nicolas à Lyon: 5 rue Gasparin, à deux pas de la place Bellecour. Tél: 04 78 38 09 27. Fermé dimanche et lundi.


__________________________________________________
EN BREF...
-Avis aux amateurs de vieilles bruyères algériennes: le "Smokiana Pipeshop" d'Amsterdam en Hollande (Prinsengracht 4881017 KH) dispose encore d'un stock de pipes Amiel neuves, fabriquées en Algérie avant l'indépendance.
-Le Club des fumeurs de pipe de Montréal (Canada) est "rallumé" ! Il présente même un site internet: www.montrealpipeclub.com/ .
-Le Championnat de France 2008 à Dijon a vu la victoire d'Alain PUNGERCAR ( Confrérie Sarre et Albe) : il a maintenu sa bouffarde allumée pendant 1H44 ! Voici la liste des autres concurrents arrivés en tête:
2°) Claude BROCARD, Morez 01:43:38
3°) Robert HENSLER, Uster (CH) 01:41:21
4°) Mireille GUENEAU, Montluçon 01:32:54
5°) Stéphane PIANET, Morez 01:27:38
6°) Fiorenzo CERIALI, Rome (It.) 01:25:5
7°) Gilles MICHEL, Morez 01:21:31
8°) Pierre LAMBERT, Annecy 01:21:14
9°) Alain LETULIER, Club Bitterois 01:16:23
10°) Marcello SALVI, Rome (It.) 01:13:05
_________________________________________
Pour joindre la rédaction: pipegazette@hotmail.fr