13 mars 2017

► Tabacs Dunhill: bientôt la fin?


Royal Yacht, Nightcap, Early Morning Pipe, Standard Mixture, Aperitif, Durbar, My Mixture 965... Fin 2018, les tabacs pour pipe Dunhill ne seront peut-être plus qu'un souvenir. En effet, la production devrait cesser et pour l'heure   aucun repreneur n'est en vue. La gamme de tabacs pour pipe appartient à la multinationale British American Tobacco et c'est le danois Orlik qui les fabrique. Plus pour longtemps, apparemment. British American Tobacco a décidé de cesser ses activités pour Dunhill.

Alors que la marque avait relancé avec succès certains mélanges historiques, voilà que la direction du groupe change radicalement de stratégie. Une décision absurde car, comme nous le confirmait récemment un détaillant bruxellois, les tabacs pour pipe Dunhill se vendent bien. Les stocks sont importants, mais pas éternels.

D'ici 2018, y aura-t-il un changement de cap ? Est-il encore possible que ces mélanges prestigieux soient finalement maintenus ou repris sous une autre marque, quitte à en modifier les appellations ? Espérons-le, car c'est un pan entier de notre patrimoine tabagique qui risque de disparaître, au nom de l'hygiénisme ambiant et de stratégies commerciales incompréhensibles. Alfred Dunhill doit se retourner dans sa tombe.



VUES

9 commentaires :

Alain a dit…

Absolument incompréhensible, cette politique. Mais je suis sûr que quelqu'un reprendra. Patrick Cornu sur facebook dit qu'il y a deux ans de stock en tabacs Dunhill.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Apparemment, deux ans de stock pour la France.

Jack a dit…

Que dire....je confirme incompréhensible. Complètement abasourdi par l'information reçue. L'argent et le politiquement correct auront raison des derniers irréductibles fumeurs de tabacs y compris les fumeurs de pipe.
Jack

Charly a dit…

Alfred Dunhill était un amoureux du tabac: cigares et pipe. Le magasin de Duke Street à Londres permettait faire son propre mélange, qui, était répertorié dans un grand livre, avec un numéro de référence. C'était beau, élégant, british. Maintenant, on a affaire à des comptables qui n'ont que faire d'une belle et noble tradition, du plaisir épicurien. Ils ne connaissent que les chiffres et les préoccupations sanitaires. On vivra sans tabac. Vivrons-nous un peu plus longtemps ? Même pas sûr. Vivrons-nous mieux ? Certainement pas. On s'emmerdera sec.

😈 Clemens a dit…

Bon, BAT a pris sa décision ! La logique capitaliste d'une multinationale n'étant guidée que par le profit à court terme et la rémunération maximale de son actionnariat, cela n'a rien de très surprenant.

Je partage tout à fait votre point de vue sur la perte "culturelle" que représente la disparition de Dunhill. Je ne parle pas de la marque, mais de l'histoire. Pour le reste, une marque de luxe reste une marque luxe. Dunhill vend bien des parapluies ! Attendons que Burberry's vende des pipes ... Vu l'état atone du marché européen des fumeurs de pipe, c'est plutôt mal barré ...

Je ferais juste deux remarques sur cette annonce qui se confirme :

La première concerne les pipes. Quid des White Spot, de Parker et d'Hardcastle ? Passent-elles, elles aussi à la trappe ?

Là, j'avoue que cela me dérangerait un peu. Je dis bien un peu, car il il y a bien longtemps que leurs bouffardes ne sont plus "oil cured" et leurs pipes hors de prix si on les compare au travail réalisé par Pierre Morel ou David Enrique. Ensuite, la disparition de ces trois marques ne mettra pas non plus en péril la Couronne, ni ne rendra les lions léopardés du royal blason faméliques !

Regardez les productions de James Upshall ou d'Ashton, vous verrez que ce n'est pas si grave ... Enfin, si vous tenez absolument au point blanc, il y a plein d'estate quasi-neuve sur ebay. Evidemment, il ne faudra pas trop trainer, car là aussi la spéculation va aller bon train. Dernière solution, si vous passez par Londres, allez faire un tour à la petite boutique bien connue de Covent Garden market et vous ne regretterez pas les pounds dépensés ...

La seconde, concernant les tabacs Dunhill "by Orlik". Excusez-moi chers amis pétuneurs, avec tout le respect que je vous dois, vous n'arriverez pas à me tirer des larmes de crocodiles. Autant j'ai grincé des dents lors l'arrêt des Murray père et fils, autant l'arrêt d'Orlik ne va guère me gêner. Primo, j'ai encore du stock Murray encavé. Secundo, à part le De Luxe Navy Rolls, l'Elizabethan et le Durbar, dont je vais stocker quelques boite, le reste, c'est "bof"comme dirait mon fils !

Le Nightcap actuel ? Je préfère nettement l'Artisan blend d'Ashton. Le bol évolue avec beaucoup plus de finesse. Le Nightcap actuel, c'est aussi évolutif qu'un menhir breton. Le Commonwealth de Samuel Gawith, pourtant sans Périque et lourd comme une nappe de pétrole échappée d'un tanker en haute mer me serait presque plus agréable ...

L'EMP a été totalement abatardi par ces fichus danois ! Pas grave, il y a ce qu'il faut chez Gawith.

Le MM 965 ? Où comment castrer un anglais respectable pour en faire un balkan moyen, voire médiocre ... Une mention particulière pour le Baby's bottom, dont j'ai bien aimé la réédition. Malheureusement, l'offre n'a pas perdurée ...

Le Standard et le London, même combat, de la daube vendue au plein tarif ... Pourtant au temps de Murray and Sons, c'était mes deux préférés.

Alors, non, non et non, je ne vais certainement pas pleurer sur la disparition des Dunhill d'Orlik. Surtout, llorsque d'un clic de souris je peux faire venir du Mc Clelland Legends et Wilderness des USA à Bruges en quatre jours.

Evidemment, pour nos amis français, c'est beaucoup plus dur. Ceci-dit, on à les lois et les politiciens qu'on mérite ...

Pour être raccord avec le sujet, j'allume un bol d'Elizabethan mixture dans une vieille bulldog Parker qui appartenait à mon père. Bonne pipe à tous !

😈 Clemens

PS : Vous ne savez pas si les tabacs Peterson vont ou non disparaître ? C'est encore plus cher que les Dunhill et 10 fois pire niveau qualité ! Enfin, je dis ça, je n'ai rien dit ...

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Bonjour Clemens. Les pipes White Spot ne sont pas concernées.

Guy a dit…

C'est une mauvaise nouvelle, mais je suis sur qu'une maison reprendra. Même si le marché du tabac à pipe n'est pas juteux on n'imagine pas une maison comme Mac Baren ne pas saisir l'occasion de reprendre une telle gamme. D'accord les tabacs Dunhill ne sont peut-être plus ce qu'ils étaient, mais j'aime toujours beaucoup de Deluxe Navy Rolls, par exemple.

Anonyme a dit…

La nouvelle est désespérante parce qu'elle illustre bien les dérives grotesques d'une époque.
D'ici fin 2018, l'eau (au moins celle de la Tamise) aura bien le temps de couler sous les ponts et il serait surprenant qu'un repreneur ne se manifeste pas d'ici-là.
Outre les (étonnantes, dans le contexte) rééditions, personnellement j'aime chez Dunhill le Nightcap et surtout le Deluxe Navy Rolls, d'aucun en sauvera d'autres, sans doute affaire de goût...
À part l'aspect désolant que représente la disparition d'une marque si classique (certes dévoyée (?) depuis un bon moment), je reste fidèle à Gawith où je trouve ce que je préfère en Virginia : Best Brown Flake et en anglais : Balkan Flake, Commonwealth et Skiff Mixture, et si cette marque (restée anglaise, elle) venait à disparaître là, oui, j'en serais bien triste.

Benoît a dit…

L'anonyme ci-dessus s'appelle en vérité Benoît, même si le test robot en a décidé autrement...