14 juin 2015

► J'AI GOÛTÉ LE NOUVEAU DUNHILL BB 1938


C'est une nouveauté qui n'en est pas vraiment une: le tabac Dunhill My Mixture BB 1938, qui vient de faire son apparition dans quelques pays (dont l'Allemagne et la Grande-Bretagne), est en réalité une nouvelle version d'un mélange anglais que l'on trouvait autrefois dans le magasin Dunhill du coeur de Londres (à l'angle de Jermyn Street et de Duke Street) où il était directement concocté.


INITIALES BB


Autres temps, autre nom: le Baby's Bottom (littéralement "fesses de bébé", évoquant l'idée de la douceur) est devenu BB 1938 — les initiales de sa dénomination d'origine et la première année de sa fabrication par la vénérable maison londonienne. Dunhill avait d'ailleurs repris une recette créée par Savory. Le Baby's Bottom avait disparu il y a une dizaine d'années, pour finalement revenir aujourd'hui sous cette nouvelle appellation moins osée.
Actuellement, Dunhill fait réaliser ses mélanges au Danemark par Orlik (Scandinavian Tobacco Group). Comme pour la recette originelle, le BB 1938 est une composition de virginias et de latakia chypriote. J'ai pu le goûter plusieurs jours de suite grâce à la gentillesse d'un fumeur de pipe nommé Claudius (1), qui a pu s'en procurer.





BB 1938: LA DÉGUSTATION (2)

Parmi les brins, on distingue visuellement différents types de tabacs de Virginie: des rubans presque jaunes, d'autres marron clair et certains plus foncés. Ce à quoi s'ajoutent les scaferlatis noirs du latakia, dans une proportion que l'on peut estimer à environ 30%. Au nez, un parfum fumé, mais pas trop écrasant.

La coupe assez fine et le faible taux d'humidité permettent un allumage facile. Dès le début de la combustion, apparaît le goût qui ne s'altérera ni n'évoluera pas, ou très peu, jusqu'à la fin: une saveur fumée régulière mais sans grande puissance. La perception du latakia a toutefois tendance à légèrement s'estomper.
Il ne s'agit pas d'un mélange lourd ni trop chargé en nicotine. La faible présence relative de la saveur fumée en fait un tabac doux. Mais je ressens en bouche, après le premier quart d'heure, une pointe d'acidité, ou peut-être d'aridité: la langue et le palais sont touchés par une forme de sécheresse, comparable à ce que l'on peut connaître en buvant un vin fortement tannique.

En conclusion, malgré cet inconvénient léger, c'est un blend anglais qui tient sa promesse de douceur: pas trop chargé en latakia mais suffisamment pour émettre une note fumée, qui n'incommodera pas l'entourage. Il peut être apprécié à toute heure et en toutes saisons, sans effet de lassitude. Cette douceur est son atout, mais elle peut aussi être sa faiblesse: si vous cherchez un mélange anglais costaud, épais, fortement imprégné du goût fumé, oubliez ce BB. Enfin, impossible pour moi de le comparer à son proche ancêtre, le Baby's Bottom, n'ayant pas eu l'occasion de fumer ce mélange légendaire. 
N.S. 

1. Claudius est membre du forum "Autour de la Pipe".
2. Cette dégustation s'est faite à trois reprises dans trois pipes différentes: une Castello Collection, une Dunhill Shell et une Ser Jacopo "La Fuma".



VUES


11 commentaires :

Alain a dit…

Je devrais donc l'apprécier car j'aime ces mélanges Anglais pas trop costaud, Claudius doit m'en faire parvenir également. J'en ferai un retour après quelques pipes.

Georges Wilbers a dit…

Bonsoir Nicolas,

Merci pour partager cette expérience !

Bonne pipe,

Georges

Sam a dit…

Merci. C'est tentant. Je vais m'enquérir de le trouver en Allemagne lors d'un voyage.

Anonyme a dit…

Très bon article, merci Nicolas.

En effet, c'est un anglais traditionnel léger puisqu'il ne contient que des virginias et latakia chypriote. Pour ceux qui préfèrent ce type de mélange, il ferait un "All day smoke" idéal. Il ne conviendrait donc pas pour ceux qui préfèrent des mélanges plus "lourds" et complexes, contenant des orientaux et/ou burleys et/ou périque.

Claudius

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Merci à tous pour vos commentaires. Et merci à toi, Claudius, d'avoir initié cette dégustation.

Anonyme a dit…

Merci de faire partager votre passion. Je profite de ce message pour vous dire tout le bien que je pense de votre site. Il est un indispensable pour les amoureux de la bouffarde.
Cerise sur le gâteau, j'aime son aspect artisanal et convivial. Un peu comme les fumeurs de pipes.
Jack

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Merci, Jack.

Alain a dit…

Merci pour cet analyse. Il me tente bien aussi, parce bonne combustion et douceur dans le genre.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Coup marketing: il est annoncé comme n'étant disponible que pendant 12 mois, et uniquement aux USA, au Royaume-Uni et en Allemagne.

Nicolas de Pipe Gazette a dit…

Je viens de faire un saut chez Baumert, à Kehl (Allemagne). On m'y a dit que ce BB 1938 se vendait comme des petits pains.

Alain a dit…

Pour en avoir fumé plusieurs pipées, je confirme la fort juste analyse de Nicolas. Dans la gamme je le situerait entre l'EMP pour sa légèreté et le MM 965 pour son velouté toute en subtilité. Un seul regret, qu'il ne soit disponible qu'une année. C'est frustrant pour ceux qui comme moi le trouve très plaisant dans la gamme des latakiés.