02 décembre 2014

> ENCORE UN REPORTAGE À SAINT-CLAUDE ! (vidéo)






Saint-Claude (Jura) est une ville dont l'activité pipière est souvent critiquée  parfois à juste titre, mais souvent par pure posture. Quoi qu'il en soit, elle fait ces derniers temps l'objet de toutes les attentions des chaînes de télévision, avec plus ou moins de bonheur. Le dernier de ces reportages est celui proposé dans "Midi en France", sur France 3. L'équipe de l'émission de Laurent Boyer est allée rendre visite à Sébastien Beaud et Jessica Lacroix dans l'atelier des pipes Genod, ouvert au public.


VUES

3 commentaires :

hino a dit…

voila un reportage bien sympa

Lemosse a dit…

Oui, c'est un reportage fort sympa, qui donne envie d'aller visiter cet atelier et comprendre le travail.

Jacques a dit…

Bonjour à tous,

Suite à un oubli de ma rotation habituelle de pipes et de tabacs anglais à la maison, j'ai profité d'un séjour éclair dans la région pour faire un tour à St Claude. Initialement, je pensais m'orienter vers une magma chez Pierre Morel. Mais la seule pipe qui me plaisait vraiment était une magnifique Bent Bulldog full silver de grade AA ... à plus de 400 €. Un peu cher pour réparer un simple oubli, alors que je sais qu'une Dublin 1/4 bent James Upshall handmade, taille 5 de grade E ira rejoindre dans une dizaine de jours ma collection de pipes high grade.

Rapide passage place de l'Abbaye. Bof ! Du Chacom, du Butz, de l'Eole, ... Toutes des industrielles qui ne cassent pas trois pattes à un canard. Rien ne me plait. Normal après la merveille que je viens de voir chez Pierre.

Je file ventre à terre en périphérie chez Sébastien Beaud qui était en train de polir des tuyaux d'ébonite. Je lui explique rapidement ma mésaventure et lui indique que je recherche une rhodésienne droite dans le style des Comoy's ou des Rop des années 30-40. Bref pour un pipier, le client pénible qu'il faut éviter à tous prix. Sébastien esquisse un timide sourire et me dit : "Moi aussi, j'aime les formes anciennes" tout en ouvrant un tiroir dont il sort trois pipes de tailles différentes, deux rhodésiennes droites normales de taille assez moyenne et une très grosse rhodésienne panellée droite à tuyau taper dont la bruyère flammée me saute au yeux. J'ausculte avec minutie les trois pipes, mais les flammes parfaitement régulières et droites de la dernière emportent ma décision. Je demande l'origine de la bruyère. Sébastien me répond qu'il n'en sait rien, mais que cette pipe est issue d'un très vieux stock de marseillaises trouvé dans l'atelier à son arrivée. Une bruyère bien sèche, agée de 100 à 150 ans, sans aucun défaut dont il me montre un ébauchon. Je lui demande juste s'il peut élargir un peu le perçage du tuyau et de la tige et ouvrir un peu plus la lentille pour un tirage optimal. Aussitôt dit, aussitôt fait, (sans supplément de prix). Si bien que je n'ai pas osé lui demander de retailler la lentille à l'anglaise (concave et non pas droite comme partout ailleurs). Le pipier attitré de chez James J. Fox se fera un plaisir selon son expression, de "civiliser ce tuyau par trop ... continental" !!! Après un dernier polissage au carnauba, la bouffarde brille de mille feux. Pas besoin de boite, juste un pouch de protection et direction le fond de ma poche, qu'elle n'est pas prête de quitter, croyez moi.

Assurément Sébastien Beaud à du talent à revendre et je lui souhaite de tout coeur de réussir prochainement le concours de MOF qu'il a présenté sans succès cette année. Mais nous savons tous qu'à ce niveau d'exigence, le jury est impitoyable. En tout cas voici qui est rassurant pour l'avenir de l'artisanat pipier sanclaudien. Tout ne s'arrêtera pas au jour du départ en retraite de Pierre.

Hier soir, premier culottage au tiers avec du Scaferlatti Caporal, faute de n'avoir pas trouvé le moindre Artisan's blend ou Skiff mixture dans les débits de tabacs autochtones. Les parois épaisses de cette pipe XL ne chauffent absolument pas et la bruyère dégage une douce saveur légèrement boisée qui n'est pas sans rappeler les bonnes bruyères du nord de la méditerrannée (Corse-Sardaigne-Ligurie). Bref, voici un type de pipe qui à le don de vous réconcilier avec la pipe jurassienne. Ce qui dans mon cas n'est pas chose aisée ...

Bonnes volutes à tous.

Jacques.