02 juin 2012

> LA PIPE ÉLECTRONIQUE !

Après la cigarette électronique, voici la pipe fonctionnant selon le même procédé. Une pipe sans tabac, sans fumée, sans goudron, sans nicotine et surtout sans charme.
Il n'est pas certain que les fidèles lecteurs de ce blog apprécieront l'idée de troquer leurs traditionnelles bouffardes pour ce "machin". Mais l'info, c'est l'info, n'est-ce pas ? Voilà, vous êtes prévenus: la pipe électronique existe. Pas sûr néanmoins qu'il fallait l'inventer.

www.ecigarette-france.com/pipe-electronique-produit-15-p1.html

VUES

12 commentaires :

Alain a dit…

Ah enfin!!! Par contre mon tabac je ne comprends pas ou le mettre???? Il ne me reste plus qu'à mettre à la poubelle mon bon Semois.

Quelle Co.... vous m'avez compris.

Bon dimanche et bonnes bouffardes à tous.
Avec allumettes ou briquets et votre tabac préféré dedans. L’électronique fumage, non merci.

Hervé a dit…

Je suis d'accord avec vous Alain mais après tout il en faut pour tout le monde. Je ne crois pas au succès de cet engin.

Smoker a dit…

Comme dit Hervé : C'est vrai qu'il en faut pour tout le monde ! Mais comme le dit Alain : Bonne bouffarde avec allumettes ou briquets !

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas bien le concept, ça sert a quoi ? Il y a quoi dans les recharges ?

Nicolas a dit…

La pipe électronique (comme la cigarette électronique) produit de la vapeur: une résistance électrique fait chauffer un liquide aromatisé.

Nelson a dit…

Il parait que ce moyen n'est pas sain du tout ! Mieux vaut rester traditionnel.

pipe electronique a dit…

Effectivement, si on salue les bienfaits du goudron, le monoxyde de carbone, l'acétone, l'arsenic, l'ammoniaque et les 4000 substances, pour la plupart cancérigènes, produites par la combustion (absente de la cigarette et pipe electronique) ou contenus dans le tabac proprement dit, on peut continuer à fumer la pipe traditionnelle parce qu'elle est plus saine que la pipe électronique !

vapoteur a dit…

Effectivement si le traditionnel c'est le cancer, pourquoi s'en priver ?
Sérieusement ...

Fumeur de pipe bruyère a dit…

Bonjour Vapoteur,

L'innocuité de la cigarette et de la pipe électronique ne sont pas scientifiquement prouvées. Par ailleurs, il conviendrait de distingueur les amateurs de tabacs à pipe et de cigares des fumeurs de cigarettes. Le type de consommation n'est absolument pas le même. Il n'y a pas de dépendance, d'addiction à la nicotine en fumant une bouffarde ou un puros comme avec une cigarette.

Quant au cancer il est certain que nous ne sommes pas égaux devant la maladie. Helmut Schmidt est décédé la semaine dernière à l'âge de 97 ans alors qu'il était un fumeur invétéré de cigarettes menthol et de pipes. Fumer est un choix individuel pleinement assumé en ce qui me concerne, même si j'ai parfaitement conscience de la nocivité de ce que je fume. Autant, je suis tout à fait d'accord avec les finalités de la loi Evin interdisant de fumer dans les lieux publics, au restaurant, en transports collectifs, en entreprise, en présence d'enfants, de femmes enceintes ... Autant le matraquage fiscal anti-tabac et les pseudo-arguties de santé publique invoquées par les différents ministres de la santé m'insupporte. Au final, je n'achète plus aucun tabac en France, mais dans les pays limitrophes à la fiscalité plus avantageuse. Opération rentable pour le fisc qui se trouve en quelque sorte complice de meurtre en encaissant les droits et taxes sur le tabac alors qu'il sait le produit nocif. Pourquoi ne pas interdire tout produit contenant de la nicotine, quelque soit le procédé d'administration utilisé.

En ce qui me concerne, je n'ai strictement aucun plaisir à aspirer de la vapeur d'eau à la nicotine parfumée chimiquement. Tant qu'à faire autant fumer le narghilé, au moins la pratique est agréable, même si d'une toxicité exponentielle par rapport à une racine de bruyère.



Vapoteur a dit…

Bonjour Fumeur de pipe bruyère, je répondait "a chaud" essentiellement au post de "pipe electronique" qui se contredit.
Mais vous soulevez des points intéressants qu'ils convient d'éclaircir:
.il a été prouvé par étude scientifique que les cigarettes électronique sont 95% moins nocives que les cigarettes électroniques, donc en effet elles ne sont pas totalement sans danger, c'est juste 95% moins dangereux (et encore la pluspart des dangers réside dans la qualité des e-liquides), c'est d'ailleurs du bon sens : le top a avoir dans les poumons c'est de l'air,
.vous avez entièrement raison de souligner la différence entre fumeurs de cigarettes et les amateurs de cigarres/pipes, toutefois la nicotine est une substance addictive (comme tous les neuro-transmetteurs), pas dans les mêmes proportions selon le vecteur il est vrai: l'effet addictif de la nicotine des cigarettes est multiplié par la présence d'ammoniac (quoique pour le tabac a pipe vendu en France j'aurais un doute mais comme vous le prenez hors frontière...). Mais le coté addictif du produit n'est pas vraiment son plus gros défaut (le chocolat aussi est addictif, ca ne pose pas de problèmes outre mesure),
.concernant notre inégalité face au cancer vous avez encore raison, Jeanne Calment fumait aussi sa clope chaque jour... et je vous rejoint encore une fois sur le rôle hypocrite de l'état dont la santé des citoyens semble être bien moins importante que les rentrées d'argent dans les caisses (de l'état ou autres ...)
.une odeur c'est toujours chimique ;) , après au delà des préférences (le narghilé par exemple je n'y trouve aucun plaisir) il y a encore (hélas!) sur le marché des eliquides aux mauvaises qualités gustatives ... et la qualité du matériel influence aussi beaucoup le ressenti des saveurs (le domaine est un tout petit peu plus complexe qu'il n'y parait)

Fumeur de pipe de bruyère a dit…

Bonjour Vapoteur,

Merci pour vos réponses argumentées auxquelles je souscris grandement. Il y a toutefois, un point que j'aimerai mettre en exergue concernant le fait de fumer la pipe et que je ne retrouve nullement dans ces inhalateurs de nicotine électroniques, le plaisir !

Il y a 40 ans comme tout ado à l'époque, j'ai commencé à fumer par une cigarette qui, reconnaissons le, m'a bien fait tousser. Puéril mélange de testostérone et de rite d'acceptation sociale dans le monde adulte des années 70/80.

J'aurai pu arrêter là, alors pourquoi avoir choisi de fumer la pipe. Certes, mon grand-père et mon père étaient fumeurs de bouffarde. Mais surtout, ils m'ont fait découvrir le monde fabuleux des tabacs et des pipes. Rien de commun entre une cigarette blonde composée de Virginia, une cigarette brune composée de Kentucky et un mélange pour pipe dont la composition peut comprendre selon le cas des tabacs aussi différents que du Burley (Kentucky), du Virginia, du Black cavendish, du Latakia, des Orientaux, ... Outre les tabacs aromatiques saucés par ajout de sucres, mélasses, aromes naturels ou de synthèse qui plaisent tant aux néophytes et à leurs entourages, il existe tout un monde de tabacs naturels sans additifs que l'on retrouve dans les mélanges anglais, balkanique ou orientaux à base de Latakia chypriote ou syrien ou à base de Virginia (Va/Périque, Va/Burley, Va/Orientaux). Il en va de l'élaboration d'un blend pour pipe, comme de celui d'un vin ou d'un whisky de grande origine, l'élaboration d'une recette unique qui procurera au cours de la combustion du tabac une multitude de notes olfactives et gustatives.

En outre, la pipe en elle-même est un objet de satisfaction. La beauté du bois, le travail de l'artisan qui l'a patiemment façonnée en fait un objet unique que l'on a plaisir à manipuler après l'avoir longuement observée et choisie. Enfin, allumer une pipe, sentir cette douce chaleur se propager entre les doigts procure un plaisir sans égal. Il existe un aspect hédonique, pour ne pas dire voluptueux à choisir son tabac, bourrer sa pipe, sacrifier au rituel de la mise à feu avec une longue allumette (pas un horrible briquet chinois) et enfin d'atteindre la plénitude lorsque la fumée sort naturellement de la lentille du tuyau exhalant ses notes de benjoin, d'encens, de feu de bois, de vieux cuir, de prunes, de fruits secs, de noisettes, de chocolat, ...

Pour toutes ces raisons, il me semble impossible de comparer les pratiques tabagiques d'un fumeur de cigarettes qui pour moi relève plus du drogué cherchant sa dose expresse de nicotine et le fumeur de pipe, qui est avant tout un fin gourmet, amateur de bonne chère et de sensations gustatives lors d'un moment privilégié hors du temps et du stress de la vie moderne.

Enfin, s'il m'est possible de fumer un paquet de 20 cigarettes en une journée sans m'en rendre compte (et sans plaisir), je mets au défi quiconque de fumer à la suite cinq bols de Nightcap, de Ten Russian ou de Black XX Twist (le tabac à pipe le plus chargé en nicotine) dans une pipe de groupe 5 ou 6, sans être gravement malade. J'ajoute qu'à la différence du fumeur de cigarettes, je peux me passer de fumer la pipe pendant plusieurs heures, jours ou semaines si les circonstances l'imposent.

Jacques, (fumeur de pipe de bruyère depuis 36 ans).

Blogger a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.