31 mai 2009

LE CHARLAIN: ICI L'ON FUME

 Le restaurant "Le Charlain" à Paris a installé une salle où l'on peut fumer, en toute légalité. Rappelons que la loi, entrée en application le 1° janvier 2008, interdit de fumer dans tous les lieux publics en France. Mais elle prévoit également la possibilité de créer des fumoirs, avec des contraintes très strictes nécessitant des équipements coûteux.  Voici un article du journal "Le Parisien" sur ce lieu convivial où les fumeurs de tous poils peuvent se retrouver et dîner en mangeant.

La scène paraît tellement surréaliste que l’on se demande si l’on n’a pas emprunté une machine à remonter le temps. Au restaurant Charlain, près de Pigalle, les fumeurs peuvent rester à table de l’entrée au dessert. Et cela dans la plus stricte légalité. La scène se déroule désormais tous les soirs dans la cave en pierre voûtée du 23, rue Clauzel (Paris 9°), décorée de petites tables noires et de lustres aux lampes rouges façon cabaret.

Alain Dollinger, le patron, y a installé son « fumoir », entièrement conçu pour accueillir les accros à la nicotine. Séparée du reste du restaurant par une simple porte en verre, cette salle est conforme à la législation. Ici, comme l’exige la loi, aucun salarié ne pénètre : c’est le patron et sa femme qui assurent le service.

« Pour pouvoir travailler ici, nous avons dû tous les deux nous licencier de notre entreprise, raconte Alain Dollinger, 36 ans. En devenant simples gérants, nous avons le droit de pénétrer dans le fumoir. »

Autre contrainte qu’ont dû respecter les restaurateurs: investir dans un extracteur de fumée et un purificateur d’air.

Pour rénover la cave, les époux Dollinger ont dépensé pas moins de 60 000 €, dont 15 000 € pour l’extracteur de fumée. « A terme, on espère y gagner, parie Alain. Quand la loi anti-fumeurs est passée, on a perdu 50 % de notre clientèle. Et pas la moindre, car un fumeur consomme en gros 30 % de plus qu’un non-fumeur. Il reste plus longtemps à table et boit davantage d’alcool… »

Avec son fumoir, Alain voulait aussi retrouver une ambiance conviviale. « Fumeurs et non-fumeurs peuvent partager le repas, cela contente tout le monde. »

Et ce n’est pas parce qu’on fume ici que le contenu des assiettes est négligé. Au Charlain, on déguste de craquantes tartelettes à la tomate et aux courgettes façon tatin, de savoureux coeurs de rumsteak grillé avec des petits légumes et un mille-feuilles de fraise et chocolat au Grand Marnier. Le tout (entrée, plat, dessert) pour 22 € le midi et 30 € le soir.

Le Charlain, 23, rue Clauzel (IX e ), du mardi au samedi. Fumoir ouvert uniquement le soir. Tél. 01.48.78.74.40.


2 commentaires :

Serge a dit…

Pouvez vous donner l'adresse de ce restau ? Merci.

Pipe Gazette a dit…

L'adresse est inscrite à la fin de l'article ! o)