Exemple

07 décembre 2008

> BIENVENUE CHEZ LES GONES !


Chez les Nicolas, on ne fait pas dans le cep de vigne, mais dans la souche de bruyère. Quatre générations, une passion et un seul nom :
-Jean NICOLAS (I) fonde la maison en 1885. Il ouvre sa première boutique sous le péristyle de l’Opéra et y vend les premières pipes de la marque NICOLAS.
-Jean NICOLAS (II) lui succède en 1922.
-Jean NICOLAS (III) prend la suite en 1950.
-Jean NICOLAS (IV) rejoint son père à 16 ans, en 1960; il décide de remonter l’atelier de l’arrière-grand-père et utilise ses outils pour ses premières créations…



D'abord situé sous les arcades de l'Opéra, puis dans le passage de l'Argue, le magasin a trouvé son adresse actuelle en 1987. Sa vitrine est déjà une belle promesse: bruyère, terre et écume s'y côtoient en harmonie. Jean est un vrai fumeur de pipe. Ca se sent dès que l'on entre dans la grande et généreuse boutique et dans l'atelier qui la jouxte. Des parfums de Caporal ou de Semois.

Cet homme chaleureux vous accueille en prenant le temps.

Le temps de vous expliquer sa passion, de vous montrer les réparations qu'il réalise. Il est notamment le réparateur officiel de Dunhill pour toute la France et d'autres pays européens et par conséquent autorisé à marquer les tuyaux du fameux point blanc. Selon des témoignages que nous avons recueillis, son travail sur ces dignes anglaises est particulièrement soigné.
Le temps de vous ouvrir vitrines et tiroirs emplis de pipes de Saint-Claude, mais aussi d'italiennes, de danoises, d'anglaises, d'irlandaises... et même de lyonnaises !

Oui, car Jean Nicolas est maître-pipier, selon l'expression consacrée dans le Jura voisin, et il fabrique lui-même des modèles de formes très classiques. Ses bruyères sont douces comme la soie. Chez les canuts, cela s'impose.


Le temps de conseiller: car étant tombé dans la bruyère quand il était petit, il aime communiquer sa passion et donner quelques conseils.

"
Beaucoup de jeunes viennent me voir pour se mettre à fumer la pipe. Je leur apporte les conseils nécessaires pour bien débuter. C'est essentiel, car une mauvaise expérience conduit souvent à l'abandon. Acheter une première pipe, même à 30 euros, c'est une démarche importante", explique notre hôte qui affirme avoir 15°/°de femmes dans sa clientèle.
Jean dispose depuis cette année d'un site internet: www.pipes-jeannicolas.com/ . C'est une belle vitrine de ses activités, mais il ne propose pas pour l'instant de vente en ligne. Il faut dire qu'entre son travail au magasin et à l'atelier, il a peu de temps à donner à son ordinateur. Et une fois rentré à la maison, ce sont les "gones" qui priment !

PS: concernant les écumes, nous lui avons demandé s'il les fabriquait. Jean Nicolas est un homme honnête et il nous répond: "Je ne fabrique pas la tête en écume, j'achète des pipes ébauchées que je "retravaille" montage, tuyau, cirage (blanc de baleine et cire vierge d'abeille), polissage..."

Jean Nicolas à Lyon: 5 rue Gasparin, à deux pas de la place Bellecour. Tél: 04 78 38 09 27. Fermé dimanche et lundi.


__________________________________________________
EN BREF...
-Avis aux amateurs de vieilles bruyères algériennes: le "Smokiana Pipeshop" d'Amsterdam en Hollande (Prinsengracht 4881017 KH) dispose encore d'un stock de pipes Amiel neuves, fabriquées en Algérie avant l'indépendance.
-Le Club des fumeurs de pipe de Montréal (Canada) est "rallumé" ! Il présente même un site internet: www.montrealpipeclub.com/ .
-Le Championnat de France 2008 à Dijon a vu la victoire d'Alain PUNGERCAR ( Confrérie Sarre et Albe) : il a maintenu sa bouffarde allumée pendant 1H44 ! Voici la liste des autres concurrents arrivés en tête:
2°) Claude BROCARD, Morez 01:43:38
3°) Robert HENSLER, Uster (CH) 01:41:21
4°) Mireille GUENEAU, Montluçon 01:32:54
5°) Stéphane PIANET, Morez 01:27:38
6°) Fiorenzo CERIALI, Rome (It.) 01:25:5
7°) Gilles MICHEL, Morez 01:21:31
8°) Pierre LAMBERT, Annecy 01:21:14
9°) Alain LETULIER, Club Bitterois 01:16:23
10°) Marcello SALVI, Rome (It.) 01:13:05
_________________________________________
Pour joindre la rédaction: pipegazette@hotmail.fr

2 commentaires :

pipephil a dit…

Incroyable, je n'en reviens pas !
Des AMIEL neuves, et au pays batave en plus ! quelle extravagance.
Un joli scoop...
:-)

Anonyme a dit…

Merci et bravo pour ce journal que je lierai avec régularité.

Henri