Exemple

30 juin 2010

> LA BRUYERE CORSE, INTERVIEW DE LUCIEN GEORGES

Lucien J. Georges est pipier à Bastia, en Corse. Pendant de nombreuses années, il a possédé une entreprise d'ébauchons, servant à la fabrication des pipes en bruyère.
Pipe Gazette l'a rencontré pour parler de cette activité.

Lire également: Lucien Georges, pipier corse >> 
A voir également: Visite en Corse >>


VUES

11 commentaires :

Marc a dit…

Merci Monsieur Georges pour ces explications très intéressantes. On ne s'intéresse pas assez au bois et à ses origines.

Marc

Lucien GEORGES a dit…

Bonjour Marc,

Votre bref commentaire soulève un point crucial auquel j'ajouterai, recherche du plus beau grain et du meilleur veinage. Tout bêtement, je vais dire qu'on ne peut pas faire du bon avec du mauvais. Les meilleurs artisans ont assis leur renommée sur ces critères. Ils sont contraints de s'y tenir lorsqu'ils le peuvent. Les autres solutions sont fantaisistes.

Lucien Georges

Anonyme a dit…

Monsieur Georges,vous dites qu'il n'y a plus de fabricants d'ebauchons en corse depuis trois ans.Je remarque que de nombreux pipiers declarent sur leurs sites qu'ils fabriquent des pipes avec du bois de corse.Comment cela est il possible?

Lucien GEORGES a dit…

Monsieur,

Dans mon interview sur la bruyère corse, j'ai déclaré qu'il n'existait plus de fabricants d'ébauchons en Corse depuis 3 ans. En fait, renseignements pris, cela fait plus de 5 ans que le dernier coupeur a fermé sa scierie de racines de bruyère. Il était impossible que ce seul coupeur alimente à lui seul plus de la moitié des artisans de la planète. Il vendait d'ailleurs la totalité de sa petite production à Saint Claude et à quelques artisans Danois.

Les artisans qui déclarent sur leurs sites que leur fabrication est basée sur de la bruyère corse sont des menteurs. Il s'agit de publicité mensongère parce que la bruyère corse est universellement reconnue comme la meilleure. C'est une façon peu avouable, voir condamnable, de tromper la clientèle.

A supposer que ces pipiers menteurs aient acheté quelques ébauchons corses il y a 5 ans, je présume que leur stock est aujourd'hui terminé. Il se peut cependant que quelques uns d'entre eux possèdent encore 2 ou 3 ébauchons corses dans le fond de leurs ateliers. Si ceux là prétendent que leurs pipes sont fabriquées avec de la bruyère corse, ils sont à la fois menteurs et escrocs.

A l'heure actuelle, il n'existe plus aucun fabricant ou artisan hors de Corse qui puisse prétendre à une fabrication issue de cette région. Avec ma propre fabrication, il n'existe plus qu'un seul autre artisan corse qui fabrique quelques pipes d'une autre manière, son activité principale étant orientée sur une gamme d'objets en bois de bonne facture.

Lucien Georges

Anonyme a dit…

http://www.legnunustrale.com/

mathieu a dit…

Bon à savoir.

Maxime a dit…

Merci Lucien pour cet interview très instructive.

Je ne regarderai plus ma LJG de la même manière à présent.

Sachez en tout cas qu'elle me donne pleine satisfaction au point d'être une de mes préférées : légère, froide, gracieuse ... je ne saurais tarir d'éloges.

Bien à vous!

Lucien GEORGES a dit…

Maxime,

Il y a encore beaucoup à dire sur la bruyère, ses origines, la façon de la travailler, les différentes qualités que l'on peut en tirer, ainsi que les règles à respecter pour la réalisation de bonnes pipes.
Je pense sincèrement qu'un fabricant ou un artisan devrait avoir une maitrise complète de la matière première qu'il utilise. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.

Pour obtenir le résultat que vous décrivez au sujet de votre LJG, et certainement d'autres marques réussies, il n'y a pas de mystères : la bruyère doit être de bonne origine, de bonne qualité, et de bonne facture. Toutes les entorses à ces règles donnent de mauvais résultats au fumage.

Je suis très heureux d'apprendre que votre LJG vous donne pleine satisfaction. Cela veut sans doute dire que je sais de quoi je parle et que je connais mon métier.

Amicalement.

Lucien

Anonyme a dit…

Pourquoi les pipiers n'achetent pas de la bruyère corse.Peuvent ils relancer cette activité?

Lucien GEORGES a dit…

Monsieur,

Passons sur l'anonymat... C'est aux pipiers qu'il fallait poser cette question du temps ou il existait encore une fabrication d'ébauchons en Corse. A l'heure actuelle, il est un peu tard. D'après ce que je sais, le dernier coupeur avait toutes les peines du monde à écouler sa petite production qui était pourtant largement supérieure à tout ce que l'on peut trouver sur le marché. C'était un très grand scieur comme il n'en existe plus aujourd'hui. Il suffisait de peu de choses pour l'aider. Il aurait continué à produire de superbes ébauchons.

Certains pipiers ont préféré s'orienter vers des productions moins chères. A mon sens, ce fut une grave erreur qui les conduit inévitablement, à part quelques très belles pièces de plus en plus rares, à fabriquer des pipes de qualité courante. On se rend d'ailleurs compte qu'il apparait de plus en plus de pipes sablées, lesquelles, bien que pouvant être réalisées par des maitres, restent des pipes sablées qui ont des sandpits et ne peuvent être classées en pipes lisses, extra, ou flammées. Aucun fabricant ne déclassera une pipe extra pour en faire une sablée. Il fabrique celle ci par obligation. Ceci dit, les pipes sablées sont très bonnes à fumer lorsqu'elles sont réussies. Certains fumeurs les préfèrent aux pipes lisses.

Pour ce qui est de relancer cette activité en Corse, bien entendu, c'est possible. Cela demanderait un investissement important. Je doute fort qu'un artisan puisse le réaliser. Cela impliquerai aussi la nécessite de former 1 ou plusieurs scieurs. Dans ce cas, il faut avoir des compétences car il ne s'agit pas d'acheter de la matière première uniquement pour la revendre, il faut savoir la transformer. Donc, bon vent aux amateurs qui, en faits concrets, doivent être plus effrayés par la hauteur de l'investissement que pour d'autres raisons.

Lucien Georges

Anonyme a dit…

bonjour ou puis je me servir en materiel de pipier outils et matiere premiere tuyaux etc merci d'avance mattei tony