24 janvier 2008

UN SEMOIS DISPARU

Voici un tabac belge dont on peut, semble-t-il, parler au passé. D'après Jean-Pierre Petyt, il était fait par Cieters, puis par Flandria qui a décidé d'en arrêter la production.

Dommage, car je venais de le découvrir et j'en appréciais la robustesse autant que la non-agressivité. Un bon équilibre, pas toujours évident à trouver dans la famille des vrais semois, souvent rudes.

1 commentaire :

Anonyme a dit…

C’est toujours les meilleurs qui partent les premiers. :-)